Red Dead Redemption II Rôle Femmes

Rockstar Games abandonne son procès contre la Pinkerton

Rockstar Games et Take-Two Interactive ont ni plus ni moins décidé d'abandonner toute poursuite judiciaire contre la Pinkerton's National Detective Agency ce jeudi. Les deux parties seraient-elles parvenues à un accord ?

Rappelez-vous, cet affaire avait débuté le 15 janvier 2019. Suite à la sortie de Red Dead Redemption II en octobre dernier, l'agence de détectives Pinkerton décidait d'envoyer un courrier dissuasif à la firme étoilée et à sa maison-mère. La Pinkerton reprochait à ces derniers de représenter faussement leur organisation, ce qui peut se comprendre puisqu'il s'agit de l'antagoniste principal du jeu. Néanmoins, loin de se laisser faire, les deux entreprises avaient décidé de contre-attaquer en intentant un procès contre l'Agence.

conflit rockstar games VS pinkter
Agents Milton et Ross, de la Pinkerton. Méchants, mais bien habillés

Toutefois, ce jeudi 11 avril, les deux firmes ont choisi de faire machine arrière. La Pinkerton n'a donc, en théorie, plus de raison de s'inquiéter. Aucune autre information n'a été révélée pour le moment, ainsi nous ne pouvons vous donner d'explications précises quant à cette décision. Il y a fort à parier que, comme le supposent nos confrères de Rockstar Intel, les deux parties soient parvenues à s'entendre. En tous cas, espérons-le.

Si lire des documents administratifs vous passionne, vous pouvez consulter en ligne ceux officialisant la décision finale de Take-Two et de Rockstar Games. Sinon, vous pouvez toujours vous tourner vers notre dossier consacré à la Pinkerton. Vous aurez nettement moins de chances de vous endormir et vous saurez précisément qui sont ces fameux Pinkertons.

Passez une bonne journée sur Rockstar Mag' !


Succès GTA Online au dela attente Take Two

GTA Online : une amende de 150 000 dollars adressée à un créateur de mods

Un créateur de mods payants pour Grand Theft Auto Online a reçu une amende de 150 000 dollars de la part de la justice américaine. Take-Two Interactive signe là un procès record dans l'histoire de GTA Online, mais aussi et surtout dans celle de l'industrie du jeu vidéo. Petit rappel des faits.

C'est officiel, Take-Two Interactive a gagné. En août dernier, un petit malin du nom de Jhonny Perez vivant en Floride s'était fait rappeler à l'ordre par la maison-mère de Rockstar Games. En effet, ce joueur modifiait le code source de GTA Online et s'amusait à revendre des logiciels, disons-le, des mod menus, à des prix variant entre 10 et 30 dollars. Et vous vous doutez bien que ces outils servaient essentiellement à tricher sans vergogne.

Tout ça, nous vous en avions parlé lorsque Take-Two avait déposé plainte en décembre contre Perez. À ce moment-là, l'entreprise s'était montrée compréhensive en tentant de dialoguer directement avec la partie adverse afin d'éviter un procès justement. Et contre toute attente, Perez a préféré ne pas répondre à cette requête et d'ignorer les avertissements de la firme.

Autre élément intéressant dans cette affaire, le montant du pactole amassé par Jhonny Perez. On estime à 500 000 dollars la somme gagnée par ce dernier grâce à son Mod Menu. Autant dire que lorsque Take 2 exige de lui 150 000 dollars de dommages et intérêts pour violation de copyright et pour la vente de ses mod menus pour GTA Online, ils se doutent que d'une manière ou d'une autre il sera en mesure de payer la facture.

Bon, en vérité, il s'agit de la somme maximale pouvant être exigée dans le cadre du copyright auprès de la Cour pénale de New York. Néanmoins, Take-Two Interactive a exigé de Perez qu'il règle des frais d'avocats coûtant la bagatelle de 66 868 dollars, ce qui élève la note à 216 868 dollars. Selon l'entreprise américaine, les instances de triche développées par Jhonny Perez ont endommagé GTA Online de façon irréparable et provoqué de lourdes pertes pour elle.

Et maintenant, la cerise. La procédure stipulait que cet argent devait être redistribué à une association caritative choisie par Take 2. Or le juge en charge de l'affaire en a décidé autrement en exigeant le versement de cette amende à Take 2. Au moins légalement Jhonny Perez n'a plus droit de modifier quoi que ce soit à l'avenir, c'est déjà ça. GTA Online n'en sera que plus tranquille.

D'après Rockstar Intel, d'où nous provient cette information, il s'agit de la plus grosse somme d'argent jamais versée par un développeur spécialisé dans la triche en jeu vidéo. La plupart du temps, ce genre de situation pousse les deux parties vers un arrangement. Sauf que Jhonny Perez était visiblement injoignable ce jour-là.

À très bientôt sur Rockstar Mag' !


Top 5 Procès Rockstar Games

Top 5 des procès qui ont marqué l'histoire de Rockstar Games

Comme prévu, le début de l'année 2019 est le signe du retour de l'ensemble de nos séries ! Le Saviez-Vous pour en apprendre toujours plus sur les jeux et les studios Rockstar en début de mois ! Nos Dossiers, pour aller en profondeur dans divers sujets. Et les Top 5 en fin de mois ! Pour ce mois de janvier 2019, nous allons voir les 5 procès qui ont marqué l'histoire de la firme étoilée !

Logo Top 5 by Rockstar Mag

Tous les mois, le staff de Rockstar Mag' établira un top 5 autour d'un thème sur l'univers des jeux et des studios Rockstar. Pour ce nouvel épisode nous allons faire un top 5 des procès qui ont marqué l'histoire de Rockstar depuis la création du studio en décembre 1998. Procès plus ou moins sérieux, plus ou moins crédibles avec Rockstar toujours gagnant ?

https://www.youtube.com/watch?v=yW5sFWlQlsk
 

Top 5

LES PROCÈS DE FERRARI POUR LA MARQUE GROTTI (GTA SAN ANDREAS - 2004 / GTA IV - 2008)

top-5-05-proces-ferrari

Top 4

LE PROCÈS DE LINDSAY LOHAN POUR LES FAMEUX "VOLS D'IDENTITÉ" (GTA V - 2013/2018)

top-5-04-prices-lindsay-lohan

Top 3

LE PROCÈS DE LESLIE BENZIES POUR SON DÉPART DE ROCKSTAR NORTH (DEPUIS 2016)

top-5-03-proces-leslie-benzies

Top 2

LES PROCÈS DE LELAND YEE POUR FAIRE INTERDIR LES JEUX ROCKSTAR (2005-2010)

top-5-02-proces-leland-yee

Top 1

LES PROCÈS DE JACK THOMPSON POUR FAIRE INTERDIR LES JEUX ROCKSTAR (2005-2009)

top-5-01-proces-hot-coffee-jack-thompson

Et vous ? Êtes-vous surpris par ce top ? Quels sont les procès qui ont marqué vos mémoires de gameurs ? Trouvez-vous cela justifié ? N'hésitez pas à nous dire tout ça par commentaires !

Vous pouvez également retrouver l'ensemble de nos séries vidéos avec "Le Saviez-Vous", "Le Mystère de GTA V", "Les Dossiers Rockstar Mag'" ou bien les "On En Parle" à cette adresse et sur notre chaîne YouTube Gaming !
Bonne fin de journée à tous sur Rockstar Mag' et à bientôt pour un nouveau top !

Bonne fin de journée à tous ! :D


Conflit Leslie Benzies et Rockstar Games s'envenime

Le conflit s'envenime entre Leslie Benzies et Rockstar Games

Cela risque bien de devenir l'un des plus gros procès du jeu vidéo dans les mois à venir et celui qui risque de faire couler beaucoup d'encrer et qui va sans doute connaitre beaucoup de rebondissements. Depuis 2016, Rockstar Games et Take Two Interactive sont dans une lutte judiciaire face à son ancien président du studio à Édimbourg : Leslie Benzies.

Rockstar Games remporte une première manche face à Leslie Benzies

Leslie Benzies, c'est plus de 15 ans de services au sein de Rockstar. En 2001, il prend la tête de Rockstar North et il supervisera l'ensemble des jeux du studio à savoir les Grand Theft Auto et les Manhunt. Mais en 2016, Rockstar Games NYC annonce le départ de son employé. Trois mois plus tard, ce même membre attaque Rockstar et Take Two en justice pour manipulation et impayée de royalties.
En avril 2018, Rockstar et Take Two remportaient une première manche face à Benzies devant la Cour suprême de New York. Benzies voyait 12 de ses 18 demandes être rejetées. Depuis, tout était bien calme, jusqu'à cette semaine. 

Cette fois, c'est Take Two qui vise son ancien employé en envoyant une lettre au tribunal pour dénoncer les agissements de Leslie Benzies et de ses nouvelles équipes. La maison mère de Rockstar accuse Leslie Benzies et sa société Royal Circus Games d'avoir contacté des employés de Rockstar pour les convaincre de quitter la firme étoilée afin de rejoindre les rangs de l'entreprise concurrente. Pour faire un peu de pression, Benzies aurait même fait un peu de pression en se servant de ses connaissances sur certains employés en leur parlant de leurs pratiques confidentielles personnelles et professionnelles pendant la période où il travaillé chez Rockstar. 

Pire encore, Take Two accuse la société Royal Circus Games d'avoir essayé de créer la confusion et tromper les consommateurs avec les initiales de la société (RCG) afin de faire croire qu'il s'agissait d'un studio de Rockstar Games (RSG). Mais pour cette accusation, elle ne pourra sans doute pas tenir puisque la société de Leslie Benzies a changé de nom en fin 2018 pour devenir "build a rocket boy".

Plus que jamais, la tension semble être assez forte entre les deux camps, même si le vent semble de plus en plus tourner ne faveur de Rockstar et Take Two. Il ne reste plus qu'à surveiller l'évolution du procès pour voir si ces accusations sont retenues et validées ou non. Si c'est le cas, les choses pourraient se compliquer pour notre ami Leslie Benzies...

Bonne journée à tous sur Rockstar Mag' !

Source : The Scotsman


Take Two Interactive

Take Two gagne son procès contre un créateur de cheats sur GTA Online

Jeudi dernier, un juge américain a donné raison à Take Two Interactive dans un procès l'opposant à un moddeur américain du nom de David Zipperer qui vendait des programmes (Menyoo et Absolute, ndlr) pour pouvoir tricher sur GTA Online.

Take Two accuse Zipperer d'enfreindre les conditions d'utilisations de GTA V pour ses propres bénéfices tout en impactant négativement l'expérience vidéoludique des autres joueurs.
Par ailleurs, la société estime que ses ventes sont impactés par ses programmes car ils contribuent à faire du tort à la réputation de GTA Online.
La maison mère de Rockstar estime que les dommages causés à la compagnie par les programmes de Zipperer sont de l'ordre de $500,000.
Zipperer étant sans-emploi selon ses dires a été considéré comme insolvable par le tribunal et n'a pas reçu d'amendes cependant le tribunal a octroyé une injonction pour Take Two envers Zipperer lui interdisant de vendre ses programmes.
Take Two a réaffirmé après le procès qu'il continuerait à poursuivre légalement toutes personnes nuisibles à la communauté de GTA Online.

Bonne journée à tous sur Rockstar Mag' ;) !


Rockstar Games remporte une première manche face à Leslie Benzies

Rockstar Games remporte une première manche face à Leslie Benzies

Deux ans après l'annonce du départ de Leslie Benzies, mais surtout, deux ans après la plainte déposée par l'ex-président de Rockstar North, la cour suprême de New York vient de rendre un premier jugement, et c'est un premier point gagné pour Rockstar Games.

Logo Rockstar Games

Un bref rappel des faits pour ceux qui ne sont pas au courant de l'affaire, ou qu'ils l'ont suivit de loin. En janvier 2016, après 15 ans de bons et loyaux services, Rockstar North annonce le départ de son président : Leslie Benzies.
Trois mois plus tard, jour pour jour, Leslie Benzies attaque Rockstar Games, Take Two Interactive et les frères Sam et Dan Houser en justice, pour manipulation, abus de pouvoir afin de forcer le départ de Benzies, et une coquette somme de 150 millions de dollars de royalties non payés.
Chose rare, et même inédite, la firme étoilée réagit dans la journée même, accusant Leslie Benzies de menteur, et annonçant que cet employé était devenu ingérable, souvent absent et impossible à vivre.
Depuis ce 13 avril 2016, plus aucune information sur cette affaire.

Aujourd'hui, nous apprenons qu'il y a eu du nouveau le 29 mars dernier. C'est par le biais du site américain ZeroLives que nous apprenons que la Cour suprême de New York vient de rejeter la demande de royalties de Leslie Benzies. Après examen des documents présents constituant l'affaire, le tribunal en est venu à la conclusion qu'un accord d'égalité fut passé entre Sam Houser, Dan Houser et Leslie Benzies. Ainsi, que les royalties ont déjà été payées!
Le tribunal a rejeté également d'autres demandes de Leslie Benzies comme le fait que les frères Houser se soient enrichis sur son dos par manque de preuve.

Cependant, le procès ne s'arrête pas là pour autant. Le tribunal n'a toujours pas donné son avis concernant les droits de Leslie Benzies sur les futurs projets de Rockstar North suite à la signature de son contrat en 2012. Mais ce premier rendu peut clairement être un tournant dans le procès, car cela pourrait emmener à l'annulation d'autres demandes. Affaire à suivre, comptez sur Rockstar Mag' pour vous donner tous les détails !

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur l'affaire entre Leslie Benzies et Rockstar, n'hésitez pas à voir ou revoir notre "On en Parle" spécial de décembre 2017 !

L'Affaire Leslie Benzies / DLC Solo de GTA V

Date de Sortie : 22 Décembre 2017

Source : ZeroLives

Bonne matinée à tous sur notre site ! :)


La cour d'appel rejette la demande de Lindsay Lohan !

C'est désormais officiel, le procès entre Lindsay Lohan et Rockstar Games au sujet de Grand Theft Auto V vient de se terminer. Et c'est une victoire totale de Rockstar face à l'actrice américaine. La cour d'appel composée de 5 juges vient de rejeter l'ultime demande de Lindsay Lohan. C'est une affaire classée.

Procès Lindsay Lohan

Petit rappel des faits pour ceux qui ne se rappellent plus trop. En septembre 2013, lors de la sortie de Grand Theft Auto V sur PS3 et Xbox 360, la jeune actrice américaine se montre indignée pour plusieurs faits concernant la dernière production des studios Rockstar. 

Les deux premiers faits sont des artworks mettant en scène de jeunes femmes blondes. L'actrice est certaine que Rockstar s'est inspiré de son physique pour les concevoir. Il s'agit des artworks #3 et #7 de GTA V.
Jusque là, l'actrice américaine parvenait à garder son calme. Mais avec les semaines qui passent, et les joueurs qui commencent à terminer le jeu à 100%, les missions commencent à être connues et les plus marquantes font beaucoup parler. Comme les missions du paparazzi Beverly.
Lors d'une mission, Beverly traque une jeune starlette de Vinewood, Poppy Mitchell, une jeune blonde, accroc à la drogue, qui conduit en état d'ivresse avant de se faire interpeller par la police. Une chose très similaire est arrivée à Lindsay Lohan à Los Angeles.
La mission suivante montre cette même starlette en train de prendre du bon temps sur les bords d'une piscine d'un hôtel de luxe à Los Santos. 
Et il faut savoir que le même genre de péripéties est arrivé à Lindsay Lohan dans le même hôtel à Los Angeles. Forcément, Rockstar a bien entendu fait référence aux problèmes de Lindsay Lohan. Mais ni le physique ni le nom de la star n'ont été utilisés.
Enfin, lors d'un événement aléatoire, nous devons escorter une jeune Lacey Jonas, jusqu'à chez elle pour fuir les paparazzi.

De ce fait, après trois ans de procès, en septembre 2016, le tribunal de New York rejette la demande de Lindsay Lohan une première fois. Les choses pouvaient s'en arrête là, ou la jeune actrice pouvait faire appel. C'est ce qu'elle a fait. Et après un an et demi de procédure, la réponse finale est tombée. La liberté d'expression ressort gagnante, Rockstar n'ayant jamais mentionnait le nom de la jeune femme. Lindsay Lohan perd officiellement son procès contre Take Two et la firme étoilée.
Rockstar 2-0 Lindsay Lohan.

Source : Gamasutra

Bonne journée à tous sur Rockstar Mag.fr ! :)


Leland Yee condamné à 5 ans de prison

Le verdict est tombé pour l'ancien sénateur américain qui s'en sort plutôt bien ...

Leland Yee condamné à 5 ans de prison. Le procès de la honte.

Leland Yee

C’est une affaire qui aura duré près de deux ans. En mars 2014, le sénateur américain Leland Yee, qui était un des principaux acteurs dans la bataille pour faire interdire les jeux violents et notamment les jeux Rockstar était arrêté pour des affaires de corruption publique.

Quelques jours plus tard, toujours en mars 2014, le trafic d’armes venait s’ajouter à la liste des chefs d’accusation. L’année dernière, en juillet 2015 lors des premières séances au tribunal, le sénateur est passé aux aveux. Le jugement final était prévu pour le 21 octobre 2015. Il risquait à l’époque 20 ans de prison et 25.000$ d’amende par chef d’accusation.

Aujourd’hui, le verdict final est tombé. Leland Yee s’en sort (comme par hasard) plutôt bien, puisque sur les 20 ans de prison encourus, l’homme aura droit à seulement huit années. Cinq années fermes et trois années en conditionnelles et seulement 25.000$ d’amendes.
Un scandale lorsque l’on voit la (très) longue liste de chefs d’accusation (disponibles à la fin de l’article).
Le verdict fut rapporté par Howard Minez, journaliste pour le San Jose Mercury News qui a participé à l’audience.

 

 

 

 

En 2004, lors de l’affaire du Hot Coffee de GTA San Andreas, Leland Yee s’est associé à l’avocat Jack Thompson pour faire tomber Rockstar sur une affaire de mini-jeu sexuel présent dans les fichiers du jeu et non dans le jeu lui-même. Affaire dont le sénateur et l’avocat sont sortis vainqueurs, et où Rockstar et Take Two ont dû payer une amende de 20 millions de dollars.

20 millions de dollars pour un mini-jeu virtuel non présent dans le jeu en lui même. Mais seulement cinq ans de prison et 25.000$ d’amendes pour raquette, abus de pouvoir, corruption, trafic d’armes, et bien d’autres...

Voici le rapport de l’audience et la longue liste d’accusation.

Bonne journée à tous sur Rockstar Mag.fr ;)

 

 

1

 


Daniel Racliffe donne son avis sur le film GTA

Film GTA : Daniel Radcliffe parle du projet et du procès

Alors que cela faisait quelques semaines que l'on avait plus de nouvelles du projet télé de la BBC, voici que Daniel Radcliffe, l'acteur qui devrait incarner Sam Houser dans le documentaire sur GTA, s'exprime sur son rôle et la situation du projet.

« C'était très fun de jouer Sam Houser. [...] Je pense que les gens qui aiment les jeux seront très intéressés par l'histoire de leur création... Cela se situe après Vice City, pendant San Andreas. Cela parle de l'incident du Hot Coffee et Jack Thompson est concerné. »

Interviewé lors de la Comic Con de San Diego, la question du procès engagé par Take Two et Rockstar a bien entendu était soulevé. Voici la réponse de l'acteur anglais :

« Je ne sais pas ce qu'il leur est passé par la tête pour nous poursuivre en justice. [...] Je pense vraiment qu'ils aimeront le film ».

Pour Daniel Radcliffe, il s'agit d'un malentendu et que Rockstar pensait que le film viserait la série GTA plutôt que son making of.

Pour rappel, malgré le procès, le documentaire nommé "Game Changer" devrait être diffusé en fin d'année sur la BBC.

Bonne soirée à tous sur Rockstar Mag' ;)


Bannière Rockstar Games

Rockstar et Take Two remportent un nouveau procès

En octobre dernier, Rockstar et Take Two étaient attaqués en procès par Christopher Bengston et Bruce McMahon. Les deux hommes ont attaqué l'entreprise des frères Houser ainsi que celle de Mr. Zelnick les accusant de pratiques «illégales» et «frauduleuse». En effet, d'après les accusateurs, Take Two et Rockstar ont lancé GTA Online deux semaines après  la sortie de Grand Theft Auto V alors qu'ils avaient pourtant précisé que le jeu disposerait bien d'un mode multijoueur en ligne.

L'affaire a été jugé par le juge Virginia A. Phillips qui a plaidé en faveur de deux entreprises américaines. Le juge a ainsi décidé que l'accusation ne tenait pas la route surtout qu'il est bien précisé sur la boîte du jeu que le mode online n'est pas disponible pour tout les utilisateurs. De plus, Rockstar et Take Two n'avaient jamais précisé que le Grand Theft Auto Online serait disponible à la sortie de Grand Theft Auto V (qui sont deux jeux différents d'une certaine manière).

Une affaire classée en plus !

Bonne fin de journée sur Rockstar Mag' !