TEST : GTA The Trilogy The Definitive Edition

C’est enfin le grand jour. Après plusieurs mois d’interrogations, Rockstar Games a confirmé l’existence de la GTA The Trilogy The Definitive Edition le mois dernier. On aura attendu plusieurs semaines avant de mettre la main sur ces trois jeux cultes, remis au goût du jour grâce au travail de Grove Street Games avec le moteur Unreal Engine 4.

Disponible depuis 16h en France sur PC, PS5/PS4, Xbox Series X/S, Xbox One et Switch, il est grand temps pour Rockstar Mag’ de vous livrer notre avis complet et objectif sur cette compilation. Est-ce le remaster ultime que tous les fans attendaient ?

ACHETER GTA THE TRILOGY THE DEFINITIVE EDITION SUR PS4/PS5
ACHETER GTA THE TRILOGY THE DEFINITIVE EDITION SUR XBOX
ACHETER GTA THE TRILOGY THE DEFINITIVE EDITION SUR SWITCH

Concernant le Test de GTA The Trilogy : The Definitive Edition

Notre test concerne uniquement les versions PS5 et Xbox Series X de GTA The Trilogy The Definitive Edition. Pour le moment, nous n’avons pas eu l’occasion de tester les jeux sur PC, PS4, Xbox One et Switch. Nous vous proposerons dès que possible un second test pour parler de la version Switch dans les prochains jours.

Trois jeux cultes, version « Next-Gen ».

Sortie en 2001, 2002 et 2004, GTA III, Vice City et San Andreas ont marqué l’industrie du jeu vidéo. Ils ont contribué à façonner l’histoire de Rockstar. Sans GTA III, la firme étoilée n’aurait peut-être jamais eu cette destinée et nous n’aurions peut-être jamais connu des jeux cultes comme Red Dead Redemption, Bully ou encore Max Payne. Peut-être même que Rockstar Mag’ n’existerait pas.

GTA III est arrivé en 2001 et il a changé les choses. Il s’agit clairement d’un « gamechangers ». Il a révolutionné l’histoire du jeu vidéo. Avec Vice City et San Andreas, Rockstar va enfoncer le clou et surpasser les attentes des joueurs. Au cours de ce test, nous ne reviendrons pas sur le scénario, le contenu et l’intérêt de ses trois jeux cultes. L’objectif est de vous proposer un test de la remastérisation et de vous parler uniquement de la qualité de cette dernière. Car après tout, on le sait déjà, GTA III, Vice City et San Andreas sont incroyables et vous devez absolument les faire. Que ce soit dans leur version originale ou dans leur version définitive pour comprendre l’histoire de Rockstar.

Dieu que c’est beau.

test gta the trilogy the definitive edition
© Rockstar Mag’

Oui, c’est beau, c’est même très beau. Depuis le départ, on prévient les joueurs, il ne faut pas s’attendre à un jeu semblable à GTA V ou Red Dead Redemption II. Si vous suivez Rockstar Mag’, vous savez que depuis cet été on vous annonce que cette compilation sera à mi-chemin entre un remaster et un remake.

Ainsi, pour ceux qui parviennent à modérer leurs attentes, il est très difficile d’être déçu. N’hésitez pas à voir ou revoir nos trois comparatifs concernant GTA III, Vice City et San Andreas dans leur version « originale » face aux définitives éditions sur PS5 et Xbox Series X. Que ce soit par l’intermédiaire des vidéos ou des captures d’écran, on ne peut pas nier que le travail réalisé par Grove Street Games est vraiment remarquable.

Nous ne sommes pas dans un remake, tout n’a pas été refait de zéro et il n’y a pas de cinématiques inédites ou de contenus supplémentaires. Mais nous ne sommes pas dans un simple remaster qui se contente de proposer une résolution en 4K et 60FPS. Avec GTA The Trilogy The Definitive Edition, vous avez un entre-deux qui vous offre un nouveau moteur graphique par l’intermédiaire de l’Unreal Engine 4 qui vient remplacer le moteur RenderWare du début des années 2000.

test gta the trilogy the definitive edition
© Rockstar Mag’

Grâce à ce changement de moteur graphique, les jeux sont sublimés avec des textures HD, de nombreux petits détails, une meilleure distance d’affichage et de nouveaux effets. Que ce soit avec la météo, la lumière, les ombres, etc… Lors qu’il pleut, nous avons le droit à de plus beaux effets sur la carrosserie des véhicules ou sur le sol. Il en est de même juste après une grosse pluie avec les flaques sur le sol. La lumière des néons le soir à Vice City est somptueuse.

L’ensemble des bâtiments, des véhicules et des différents objets dans les villes ont eu le droit à de nouvelles textures HD qui donnent un sérieux coup de jeune aux trois jeux. Mais le plus impressionnant, cela concerne sans aucun doute la végétation. Grove Street Games a apporté un énorme soin aux arbres, buissons, herbes et autres végétaux qui métamorphose certains endroits des jeux.

test gta the trilogy the definitive edition
© Rockstar Mag’

Pour la végétation, c’est bien entendu GTA San Andreas qui s’en sort le mieux. Vice City n’est pas à plaindre non plus. Les palmiers d’Ocean Drive n’ont jamais été aussi beaux. En toute logique, c’est sur GTA III que cela se ressent le moins puisque ce dernier se déroule uniquement en ville.

Grâce aux changements du moteur Unreal Engine et aux performances des consoles, les trois jeux bénéficient d’une meilleure distance d’affichage. Le meilleur exemple concerne GTA San Andreas où vous pouvez désormais voir au loin les villes de Las Venturas et de San Fierro sans aucune brume ni alliasing. Les trois villes de la région de San Andreas n’ont jamais parues aussi proches !

https://www.rockstarmag.fr/wp-content/uploads/2021/11/test-gta-the-trilogy-the-definitive-edition-03-scaled.jpg
© Rockstar Mag’

Quelques petits couacs sont tout de même à noter avec ces changements. Dans un premier temps, certaines textures vont par moment arriver une à deux secondes en retard ou certains objets vont apparaître une à deux secondes après le lancement d’une séquence. Rien de bien méchant, cela n’est pas fréquent.

Enfin, le dernier souci de ce changement de moteur concerne le rendu des modèles 3D pour les personnages. Cela peut poser quelques problèmes par moment avec des protagonistes qui ont mal vécu le passage à la « next-gen ». Sur certaines cinématiques, ce n’est pas flagrant, mais sur d’autres séquences cela pique un peu les yeux.

Minimum syndical pour le gameplay

https://www.rockstarmag.fr/wp-content/uploads/2021/11/test-gta-the-trilogy-the-definitive-edition-03-scaled.jpg
© Rockstar Mag’

Là encore, si vous suivez régulièrement Rockstar Mag’, vous n’aurez pas de grandes surprises concernant le gameplay. Depuis cet été, on vous prévient que cette compilation ne proposerait pas de gameplay identique à ceux de GTA V ou Red Dead Redemption II. Les trois jeux cultes de GTA The Trilogy The Definitive Edition ont 20 ans et comme il s’agit d’un remaster, le gameplay n’a pas évolué. Ce dernier est légèrement assoupli grâce à l’Unreal Engine 4, mais cela reste brut et très arcade (que ce soit la conduite ou le déplacement de nos personnages). Cela risque de surprendre quelques joueurs.

Parmi les principaux changements, nous avons désormais un nouveau système de visée semblable aux derniers GTA. Ce n’est pas une grande réussite. Oui, c’est mieux que la visée des jeux originaux, mais cette nouvelle visée n’est pas très précise. On aurait aimé quelque chose de plus optimisé.

Nous disposons désormais d’une roue de sélection pour changer la radio dans un véhicule ou pour choisir nos armes. C’est un système calqué sur ceux de GTA V et de Red Dead Redemption II et pour le coup c’est une réussite. C’est simple, joli et efficace. D’ailleurs, ce n’est pas la seule chose que la trilogie emprunte à GTA V puisque la configuration des manettes est désormais identique. Vous visez et tirez avec les gâchettes, en voitures ou en moto vous accélérez et vous freinez avec les gâchettes. Les habitués de GTA V et GTA Online ne seront pas perdus. Pour ceux qui préfèrent la jouer « old school » il sera toujours possible de revenir aux configurations originales dans le menu pause.

test gta the trilogy the definitive edition
© Rockstar Mag’

Même si l’on ne s’attendait pas à un grand bouleversement côté gameplay, nous sommes tout de même déçus de voir qu’il n’est toujours pas possible de nager dans GTA III et Vice City. Vous ne pouvez toujours pas vous mettre à couvert et les motos ne sont toujours pas présentes dans GTA III. Cela ne devait pas coûter grand-chose de prendre des Sanchez, des Angel et d’importer des motos de Liberty City Stories dans GTA III The Definitive Edition. Dommage.

De même, nous regrettons qu’il n’y ait pas de compatibilité avec les retours haptiques de la manette PS5 ni d’adaptation avec les gâchettes.

Techniquement, cela tient la route

test gta the trilogy the definitive edition
© Rockstar Mag’

En attendant notre retour rapide sur la version Switch (ce week-end ou la semaine prochaine), que pouvons-nous dire des versions PC, PS5 et Xbox Series X ? Tout simplement qu’elles font le job. En 4K, 60FPS (avec possibilité d’activer le HDR), cela nous offre un rendu de toute beauté et stable. Nous avons rencontré quelques baisses de framerates à de rares moments sur San Andreas, mais rien d’alarmant. Depuis la publication de la mise à jour « Day One », les bugs mineurs ont disparu et nous permettent de profiter d’une bonne expérience.

Le prix fort, trop fort ?

test gta the trilogy the definitive edition
© Rockstar Mag’

C’est bien le principal défaut de cette trilogie. Le prix. Proposée à 59,99€ sur tous les supports c’est bien trop pour un remaster, même si le travail est là et que c’est à la hauteur de nos attentes. En comparaison, nous avons eu le droit à trois remakes (et non-remaster) de Crash Bandicoot en 2017 et de Spyro en 2018. Les trois jeux étaient vendus à 39,99€.

En toute honnêteté, nous ne pouvons qu’être satisfait du travail réalisé par Grove Street Games, il y a de nombreux remaster qui sont proposés chaque année et qui ne proposent pas autant de changements. Hélas, cette compilation est vendue 20€ trop cher.

Notre avis sur GTA The Trilogy The Definitive Edition

test gta the trilogy the definitive edition
© Rockstar Mag’

C’est beau et même très beau par moment (malgré quelques soucis avec les modèles 3D des personnages). Les jeux sont toujours aussi fun, avec un gameplay légèrement amélioré (qui aurait pu l’être davantage on ne va pas se mentir). Cette trilogie reste une belle surprise qui permettra de séduire et satisfaire tous les fans. Sur PS5, Xbox Series X et PC c’est sublime, le rendu en 4K et les 60FPS proposent un confort de jeu non négligeable. C’est un bon moyen de replonger dans nos souvenirs ou de permettre à des joueurs de découvrir ces trois jeux cultes. Le principal souci concerne le prix, bien trop élevé pour un « simple » remaster de jeux qui ont 20 ans. On aurait aimé le même résultat pour 20€ de moins.

ACHETER GTA THE TRILOGY THE DEFINITIVE EDITION SUR PS4/PS5
ACHETER GTA THE TRILOGY THE DEFINITIVE EDITION SUR XBOX
ACHETER GTA THE TRILOGY THE DEFINITIVE EDITION SUR SWITCH

Le verdict Rockstar Mag’

POINTS POSITIFS POINTS NEGATIFS
C’est beau, l’Unreal Engine 4 apporte un sacré coup de jeune (effets lumineux, reflets, conditions météo…) Prix ridicule
Toujours aussi mythiques, toujours aussi fun. Quelques petits bugs (popping, les 60FPS qui ne sont pas constants…)

Les quelques améliorations de gameplay sont efficaces (roue d’armes, radio, contrôles à la GTA V…)

La nouvelle visée, pas optimale
Durée de vie gargantuesque (près de 100h pour finir les trois jeux à 100%) On regrette qu’il n’y ait pas d’amélioration de gameplay plus poussée (la nage dans GTA III et Vice City, possibilité de se mettre à couvert…)
La bande-son toujours au top, les effets sonores conservés pour encore plus de nostalgie !
La configuration de manette style GTA V : un plaisir.