Quand les équipes de Rockstar Games ont été arrêtées en Égypte pendant le développement d’Agent…

Sans doute l’une des productions les plus maudites de la firme étoilée depuis sa création en 1998. Agent est un jeu d’espion en développement depuis le début des années 2000 du côté de Rockstar San Diego. Agent sera officiellement annoncé lors de l’E3 2009 pendant la conférence PlayStation comme un titre exclusif à la PS3. C’est à ce moment-là que les équipes de Rockstar North récupéreront le projet pour poursuivre son développement afin de laisser Rockstar San Diego s’occuper de Red Dead Redemption.

.

Logo Agent

.

Après plusieurs reports et autres stand-by en interne, Agent devient une marque définitivement abandonnée par Take Two Interactive en novembre 2018. Laissant sous-entendre que le jeu est désormais annulé. En février 2019, nous apprenions de nouvelles informations sur le développement du jeu par l’intermédiaire du site Polygon. Ce dernier avait eu l’exclusivité d’une interview de la part d’anciens membres de Rockstar San Diego quand le studio s’appelait encore Angel Studio.

C’est lors de cette interview que nous avons appris que le titre était en développement depuis 2004, que le jeu d’espion devait nous mener dans plusieurs villes comme Washington ou encore Le Caire en Égypte. Que plusieurs niveaux étaient prêts. Agent était sans cesse repoussé suite à des problèmes d’ambitions. En effet, la volonté de Rockstar était bien trop grande face aux possibilités sur PS2 puis sur PS3 à l’époque.

Il y a quelques jours, nous avons appris une nouvelle anecdote par l’intermédiaire de nos confrères de chez Game Informer. C’est encore fois à Blake Hester que nous devons cette histoire (le journaliste qui avait déjà interviewé d’anciens membres de Rockstar en 2019 lorsqu’il était rédacteur chez Polygon).

Cette fois, nous faisons face à une anecdote de développement un peu moins drôle qui aurait pu avoir de lourdes conséquences pour des employés de chez Rockstar. Nous devons cette anecdote à Luis Gigliotti, qui était alors chef de projet chez Rockstar San Diego ainsi qu’à Joe Sanabria le principal artiste d’environnement à l’époque.

Au début des années 2000, une petite équipe d’artistes d’environnement est envoyée au Caire en Égypte pour faire du repérage, prendre des photos de la ville dans le but de la reproduire dans le jeu Agent. Rien de plus banal pour des développeurs de jeu vidéo.

Après quelques jours sur le sol égyptien, tout bascule. La petite équipe est assignée à résidence par les autorités du Caire avec l’intention de condamner les membres à de la prison pour tournage pornographique sur le territoire égyptien, considéré à l’époque comme un crime dans le pays.

Bien entendu, il s’agissait de fausses accusations qui ont pris une grande ampleur forçant Luis Gigliotti à appeler l’ambassade américaine afin de faire rapatrier son équipe sur le sol américain en toute sécurité.

Je n’oublierai jamais, quel que soit l’interlocuteur de l’ambassade, il m’a dit littéralement : “Êtes-vous stupides?  Qu’est-ce qui vous a poussé à penser que c’était une bonne idée ?”

Luis Gigliotti

Agent – Le Caire ne répond plus

Agent : Des images d'un jeu qui ne sortira jamais ?

Tout commence à Carlsbad en Californie, dans les bureaux de Rockstar San Diego. Comme dans tous les développements, les équipes d’artistes recherchent des images sur internet ou par satellite pour reproduire des monuments et quartiers célèbres de la ville pour faire un jeu très proche de la réalité. Agent devait être un jeu en monde ouvert, proposant quelques niveaux fermés et linéaires. Et justement, le second niveau au Caire devait être ce genre de moment.

Il s’agissait d’une époque où la photo d’un paysage pouvait être utilisée en tant que texture d’arrière-plan dans les jeux vidéo. Ainsi, pour gagner pas mal de temps et éviter de longues semaines de développement à créer les décors à la main, une équipe de Rockstar San Diego est envoyée en Égypte pour prendre elle-même les photos des décors qu’ils souhaitaient intégrer dans Agent. Un gain de temps considérable pour le développement du jeu.

L’idée était simple : partir deux semaines en Égypte, faire du repérage, photographier les monuments et quartiers nécessaires pour le développement du jeu, puis revenir en Californie pour avancer la production du titre. Joe devait être accompagnés de Charles Morrow, directeur artistique ainsi que les autres artistes environnementaux Darrell Gallagher et William Kidwell. Des chauffeurs qui connaissaient parfaitement la ville ainsi que des traducteurs avaient été embauchés également par Rockstar. Tout était prêt pour permettre aux équipes de prendre les photos satellites qu’ils n’avaient pas réussi à trouver sur le Net.

Eh bien, il y a une raison pour laquelle vous ne pouviez pas obtenir d’images satellite du Caire.

Luis Gigliotti (en rigolant)

Avant de partir en Égypte, les équipes de Rockstar se sont tout de même renseignées sur les restrictions liées aux photographies en Égypte. Selon la législation, il n’était pas possible de prendre n’importe quelle photo du Caire et de ses environnements. De nombreuses histoires racontées les péripéties de personnes arrêtées ou de confiscation du matériel pour avoir pris sans le savoir des photos de bâtiments gouvernementaux. Cela ne semblait pas être un souci pour les équipes qui comptaient prendre d’autres choses en photo afin de ne pas avoir de problème.

Le Caire Pyramide de Gizeh

Une fois sur place, les équipes étaient installées dans un hôtel à une demi-heure des pyramides de Gizeh, sur les bords du Nil. Une petite équipe, divisée en deux groupes avec deux fourgonnettes, deux caméras et plusieurs appareils photo pour prendre plus de 12 000 photos au cours du séjour. Tous les soirs au moment du repas, les équipes passaient en revue les photos pour déterminer les prochains lieux à immortaliser. Chaque matin, les repérages commençaient tôt à pied en faisant le tour de différents quartiers pour couvrir l’ensemble de ce dernier.

Joe Sanabria se souvient de ces bons moments. Pour lui, cela reste un souvenir marquant où il a pu se retrouver seul à photographier un ancien tombeau avec d’anciens hiéroglyphes. Le genre d’expérience que certaines personnes paient des milliers de dollars pour y avoir accès et qu’eux faisaient pour Rockstar, pour le travail. D’autres moments assez uniques découlent de ce voyage pour la petite équipe de San Diego comme le fait de fumer du narguilé avec leurs guides touristiques et de monter à dos de chameau pour que l’équipe puisse voir les pyramides du désert la nuit.

Le Caire Pyramide de Gizeh Nuit

Mais tout ne fut pas très joyeux pendant ce voyage. Comme ils ont pu le lire avant leur voyage, les équipes de Gigliotti et Sanabria se sont confrontées à plusieurs problèmes. Comme le stipule la loi égyptienne, il est toujours interdit de prendre des photos de certains bâtiments, personnes et véhicules en Égypte. Des journalistes et des touristes ont été accostés, fusillés et condamnés à des peines de prison pour avoir pris des photos en Égypte.

Plusieurs fois au cours de leur voyage, les membres de chez Rockstar ont été interrogés par la police qui était présente à chaque intersection majeure dans la ville. Plusieurs fois, des policiers en civils sont arrivés de nulle part pour neutraliser les membres de Rockstar et les forcer à supprimer les photos et/ou vidéos qu’ils venaient de prendre. Une fois, un développeur a fait un commentaire qui n’a pas vraiment était du goût du policier qui a sorti son arme pour l’enfoncer dans la poitrine du développeur. C’est à cet instant que les choses ont commencé à se dégrader.

La police a commencé par prendre la carte d’identité d’un des guides touristiques qui accompagnait les membres de San Diego. Au cours des deux semaines de voyage, les membres de Rockstar passaient entre 12 et 16h avec leurs guides. Ils ont noué des liens d’amitiés et de complicités permettant de travailler en équipe et de détourner les avertissements des policiers. Sanabria explique que les guides partaient en repérage autour des différents pâtés de maisons et qu’ils faisaient signe aux membres de Rockstar afin de leur faire comprendre s’ils pouvaient (ou non) prendre des photos.

Agent Le Caire Joseph Sanabria et William Kidwell
© Joseph Sanabria – Joseph Sanabria et William Kidwell et William Kidwell en train de prendre des photos au Caire

Au bout de quelques jours, les guides ont commencé à expliquer aux membres de Rockstar les différents agissements de la police du Caire. Expliquant qu’il n’était pas rare que des gens se fassent arrêter au milieu de la nuit pour être interrogés, surtout les chauffeurs de taxi qui pouvaient entendre beaucoup de choses avec les personnes qui montaient à l’arrière de leur voiture. Ainsi, il n’était pas rare que des gens se fassent torturer en pleine nuit pour essayer d’obtenir des informations.

Peu de temps après avoir expliquait cela, un des guides touristiques fut arrêté par la police en pleine nuit. Ce dernier ne fut pas torturé, mais il fut interrogé. Suite à cet interrogatoire, la police a rendu visite aux membres de chez Rockstar avec une interdiction formelle de quitter leur chambre d’hôtel jusqu’à nouvel ordre. C’est à ce moment-là que Luis Gigliotti a dû contacter l’ambassade américaine.

Bien qu’il soit interdit de prendre certaines photos en Égypte, les lieux touristiques permettent beaucoup de liberté. Le problème, c’est que pour les besoins du jeu, les équipes de Rockstar se sont éloignées des zones touristiques pour faire de nombreuses photos dans les alentours. Et c’est cela qui a attiré la curiosité des autorités. Alors que les équipes étaient bloquées dans leur chambre d’hôtel en attendant le retour de l’ambassade, d’autres mauvaises nouvelles sont arrivées.

Ayant terminé une partie de son job, Darrell Gallagher a décidé de rentrer aux États-Unis plus tôt que le reste des équipes. Hélas, ce dernier est resté bloqué en Égypte. L’homme fut interpellé dans le terminal de l’aéroport pour être interrogé une nouvelle fois par la police locale. C’est à ce moment-là que les choses se sont gâtées, quand un des policiers a dit à Gallagher :

Écoutez, nous avons reçu un appel selon lequel vous êtes dans le pays pour filmer de la pornographie. Nous devons voir les photos que vous avez prises. Nous devons voir votre ordinateur portable.

Policier de l’Aéroport du Caire

Bien entendu, Rockstar n’était pas du tout sur place pour filmer ce genre de contenus. Personne ne savait d’où venait cet appel et pourquoi de telles accusations étaient portées envers la petite équipe d’artistes de San Diego. Mais à ce moment-là, les membres de la firme étoilée savaient qu’ils étaient sous le coup d’une enquête pour possession et distribution de contenu pornographie. Considéré comme un crime en Égypte pouvant conduire à une peine d’emprisonnement.

À ce moment-là, nous savions que nous pourrions être en difficulté. Parce que nous n’avions rien pris d’illégal, mais nous étions à ce moment-là en possession d’environ 12 000 photos. Si l’une des photos contenait quelque chose d’illégal, même par accident, l’équipe était passible d’une peine de prison.

Joe Sanabria

Luis Gigliotti a passé de nombreuses heures et de nombreux coups de fil avec l’ambassade américaine au Caire. Hélas, l’équipe de Rockstar a dû faire face à la dure vérité selon laquelle l’ambassade ne pouvait pas faire grand-chose pour eux à ce moment-là. Si Rockstar avait enfreint la loi, même sans le savoir, ils étaient coupables.

Oh, vous ne comprenez pas. Nous faisons des jeux vidéo. Nous essayons juste d’obtenir des textures sympas pour notre démo de jeu vidéo.

Luis Gigliotti

Malgré ces explications, l’Ambassade ne pouvait rien faire. Mais pire encore, cette dernière à clairement expliquée que les autorités égyptiennes étaient habituées aux fausses déclarations et aux fausses accusations pour faire passer des artistes occidentaux pour des photographes pornographiques afin de leur confisquer leur matériel ou pire encore. Le responsable de la sécurité de l’ambassade américaine a ainsi déclaré à Luis Gigliotti :

Je suis désolé, mais si vos gars sont arrêtés, ils pourraient avoir de graves problèmes. S’ils téléchargent une image sale, même à distance, sur l’un de ces ordinateurs portables, c’est une infraction capitale.

Ambassade Américaine

Pyramides de Gizeh la nuit
© Joseph Sanabria – Pyramides de Gizeh la nuit

Pour être certain de ne pas avoir fait le voyage pour rien, de nombreux DVDs et autres photos avaient déjà été envoyées à San Diego. D’autres ont été renvoyés en Égypte pour les faire vérifier auprès des autorités du Caire en ayant pris soin de bien supprimer toutes les photos douteuses ne laissant que des clichés de pyramides, de musées, etc… Mais un dernier gros problème pouvait encore faire tout basculer. L’ordinateur portable de Charles Morrow.

Ce dernier avait en effet emprunté l’ordinateur portable de son père pour son séjour en Égypte. L’ensemble des documents sur l’ordinateur étaient des images pour le travail de son père. Le souci, c’est que ce dernier était un oncologue-gynécologue. Ainsi, l’ordinateur était rempli de photos d’anatomie, d’organes reproducteurs féminins ou encore de photos de vagins de femmes dans le cadre de ses études cliniques. Bien qu’il n’y avait aucun contenu à caractère pornographique, le fait d’avoir des photos de ce genre n’allait pas jouer en leur faveur.

Devant la situation critique, les équipes de Rockstar ont essayé de se rendre à l’aéroport sans attendre l’autorisation des autorités, afin de passer la douane, prendre l’avion et rentrer en Amérique. Les développeurs ont quitté leur hôtel pour se rendre à l’aéroport, puis dans le terminal. C’est à ce moment-là que le stresse était le plus grand, car c’est dans le terminal juste avant de monter dans l’avion que Darrell Gallagher avait été arrêté. Les membres de Rockstar étaient comme des joueurs de poker, avec des lunettes de soleil et autres casquettes pour cacher leur identité.

Je leur ai dit : “Appelez-moi lorsque vous êtes à votre place dans l’avion et que l’avion décolle”. Je n’oublierai jamais cet appel téléphonique.

Luis Gigliotti

Depuis son bureau en Californie, Luis Gigliotti essayait de se tenir informé. L’ensemble de l’équipe de Rockstar San Diego était présente au bureau pour attendre ce coup de fil. Par chance, l’équipe au Caire a réussi à monter dans l’avion et ce dernier a décollé.

Dès qu’ils ont donné l’autorisation d’utiliser les téléphones, j’ai appelé Luis. Je lui ai dit : “L’aigle s’est envolé”.

Joe Sanabria

Nous étions tous au bureau, les 45 employés, sur les nerfs, jusqu’au moment où mon téléphone a sonné. J’ai décroché et c’était l’un de mes artistes au bout du fil qui m’a simplement dit : “Nous l’avons fait. Nous sommes sur la piste, nous décollons”. J’ai raccroché et nous avons juste applaudi.

Luis Gigliotti

Vol Le Caire Egypte

Après une escale bien alcoolisée en Angleterre pour fêter leur évasion, les équipes d’artistes de Rockstar San Diego sont rentrées saines et sauves en Californie. Personne ne sait comment et pourquoi les autorités égyptiennes ont décidé de ne pas poursuivre les éventuelles accusations. Peu de temps après le séjour au Caire, il était prévu que Rockstar San Diego fasse le même voyage à Saint-Pétersbourg, en Russie. Mais après ces péripéties, l’épopée russe fut annulée.

Une anecdote complètement folle autour du jeu Agent qui ne verra malheureusement jamais le jour.

[SOURCE]

Bonne journée à tous sur Rockstar Mag’ 🙂