Dan Houser

Après 23 ans de loyaux services, Dan Houser vient de quitter Rockstar Games

Après l’annonce, que personne n’avait vu venir, le mois dernier par Take Two Interactive, c’est donc bel et bien aujourd’hui que Dan Houser, l’emblématique coprésident et scénariste de Rockstar Games, quitte ses fonctions.

Jamais votre serviteur ne pensait écrire ces lignes un jour, et pourtant cela est bien une réalité. Annoncé via un simple communiqué de presse par Take Two Interactive, communiqué qui provoqua l’effet d’une bombe dans le milieu vidéoludique, le 4 Février dernier, nous avons appris le départ de Dan Houser, le cofondateur et coprésident de Rockstar Games avec son frère Sam mais également le scénariste de chacun des jeux de la firme étoilée depuis sa création. En congés auprès de la firme étoilée depuis le Printemps dernier, Dan Houser quitte donc ses fonctions officiellement aujourd’hui, le 11 Mars, après 23 ans de service aux côtés de son frère, d'abord chez BMG Interactive avant de créer, ensemble, Rockstar Games le 27 Décembre 1998.

Dan Houser, ou « Edward aux Mains d’Argent »

Accompagné de son frère, tenant les rennes la firme étoilée, Dan Houser a fondé, a créé le mastodonte qu’est devenu Rockstar Games au fil des ans. Des premiers jeux 2D aux open-world vastes et variés en 3D, des adaptations vidéoludiques de films aux jeux d’auteur, Dan Houser n’est pas un « simple » dirigeant de la société. Il est LE scénariste de l’ensemble des jeux produits par Rockstar Games.

Avec la saga Grand Theft Auto bien entendu, où Dan Houser a su, avec son équipe rapprochée, caricaturer à l’extrême le mode vie et la vision du rêve Américain, vu de l’extérieur par le Britannique qu’il est, représentant à la fois le sublime et le ridicule avec une finesse d'écriture propre au scénariste.

Un véritable « Edward aux Mains d’Argent », un homme relativement discret publiquement, mais un génie incontesté dans le milieu vidéoludique, proposant d'incroyables scénarios dans des milieux différents : passant d’un scénario sur un homme construisant un véritable empire de la drogue dans les années 80’ aux guerres des gangs de la côte Ouest dans les années 90’, sans oublier l’espoir et la désillusion du Rêve pour les personnes issues de l’immigration clandestine et les événements qui en découlent dans une ville plongée dans le crime organisé, personnes représentées par Niko Bellic dans GTA IV arrivant la ville de Liberty City, ville des "opportunités" qui lui est inconnue…comme l’a été New York à l’époque pour les frères Houser.

Sam et Dan Houser

Dan Houser, c’est aussi le scénario aussi caricatural et pourtant écrit avec beaucoup de finesse de Bully, l’ambiance atypique du far-west et le scénario dur et touchant de Red Dead Redemption ou encore l’histoire sombre et percutante de Max Payne 3. C’est enfin l’Homme derrière la plume du véritable jeu d’auteur qu’est Red Dead Redemption II, avec un scénario intense et émouvant, poignant, complexe, cohérent avec l’histoire raconté par l’opus qui le précédait dans la franchise. Un Homme au sommet de son art scénaristique tant ce dernier est conséquent !

Vous l’aurez compris, Dan Houser a fait des jeux ce qu’ils sont : des jeux Rockstar Games, des jeux avec cette finesse d’écriture, des scénarios qui font que si aujourd’hui, et depuis de nombreuses années maintenant, votre serviteur rédige sur l’univers de la firme étoilée, c’est particulièrement grâce à ces histoires-là, grâce au scénariste de talent qu’est Dan Houser.

Oui, avec le départ de Dan Houser aujourd’hui, Rockstar Games est une firme étoilée dont l’étoile a perdu de son éclat. Oui, Dan Houser n’était pas un simple coprésident, il était l’une des pièces maîtresses de la société, et un scénariste de génie.

La suite nous est désormais inconnue, tant pour lui que pour la firme étoilée dont il était l'un des deux piliers, avec son frère Sam qui se retrouve aujourd'hui seul Président, et nous ne pouvons qu’espérer que le scénariste en chef qui reprendra le flambeau saura garder, avec son équipe, cette patte scénaristique si particulière. Seul l’avenir nous le dira.

Merci Dan.


Michael

GTA V s'est vendu à 115 millions d'exemplaires, 26.5 millions pour Red Dead Redemption II !

Take Two vient de délivrer ses résultats pour le second trimestre de l'année fiscale, nous permettant d'actualiser les chiffres des ventes des jeux Rockstar Games : 115 millions pour GTA V et 26.5 millions pour Red Dead Redemption II.

Comme à l’accoutumée, Take Two Interactive, firme mère de Rockstar Games, est revenu sur les résultats trimestriels que nous prenons connaissance par le biais de Gamesindustry, avec des revenus toujours en hausse vis à vis de l'année dernière. Cela étant dû d'une part à la continuité des ventes des deux jeux forts de la firme étoilée mais également vis à vis de 2K Games qui a récemment lancé Borderlands 3 et Private Division qui édite The Outer Worls, le dernier jeu d'Obsidian.

Logo GTA V

Mais focalisons nous sur Rockstar Games avec tout d'abord GTA V "l'unstoppable" qui continue encore et toujours sa progression en cette fin de huitième génération avec près de 115 millions d'exemplaires écoulés ! Au mois d'Août après un premier trimestre conclu fin Juin, le dernier opus de la saga GTA comptabilisait 110 millions. C'est donc tout de même 5 millions de plus en quelques mois, pour un jeu sorti il y a six ans de cela (aidé par la mise à jour du Diamond Casino sur GTA Online) . Voici ce que dit d'ailleurs Strauss Zelnick à ce propos :

Je pense que comme la base [de consoles] est développée, si vous avez plus de 17 ans c'est un titre incontournable. Ce jeu, rappelez-vous, a été développé pour la précédente génération de consoles à l'origine, puis une nouvelle version a été développé pour a génération actuelle. C'est assez étonnant qu'un titre initialement développé pour la génération précédente reste le porte-étendard de la qualité plus de six ans plus tard.

Logo Red Dead Redemption II

Parlons également de Red Dead Redemption II, où les aventures d'Arthur Morgan se sont écoulées à plus de 26.5 millions d'exemplaires. Un score, s'il paraît minuscule à côté du mastodonte de GTA V, est plus que satisfaisant pour la première année d'existence du jeu, et dépassant de loin désormais les ventes de son prédécesseur. Un chiffre déjà colossal qui ne pourra que croître vis à vis de la sortie toute récente sur PC du jeu ainsi que de l'évolution de Red Dead Online et à son accueil des joueurs dans les prochains mois.

Passez une bonne journée sur Rockstar Mag' !

Restez connectés ;)


Take-Two : Jusqu'où ira Red Dead Redemption 2 ?

Le président de Take-Two Interactive en est convaincu, la réussite commerciale de Red Dead Redemption 2 est inévitable. La véritable interrogation qui le parcourt concerne l'ampleur de ce succès, qui est loin d'être certaine.

Comme nous vous l'expliquions il y a moins d'une semaine, le PDG de Take-Two est confiant quant à l'avenir de son entreprise et aux résultats de vente des produits qu'elle propose. Néanmoins, et c'est normal, une incertitude plane autour des revenus générés par le prochain jeu de Rockstar Games.

Jaquette de Red Dead Redemption II
La jaquette du jeu, parce qu'elle le vaut bien

Lors d'un entretien accordé au site gamesindustry.biz durant l'E3 2018, Zelnick a admis qu'il ne s'attendait pas à un succès aussi important que Grand Theft Auto V (sans blague !) et que l'ambition de la firme est avant tout de mettre en avant le divertissement et la créativité de ses filiales et de leurs équipes.

Par ailleurs, alors que les analystes les plus prudents pensent que le titre se vendra aux alentours de 12 millions d'unités et que les plus optimistes penchent pour 15 millions, Strauss Zelnick voit les choses sous un autre angle.

Je ne pense pas qu'il s'agisse d'une affaire de chiffres avec des critères définis. Je crois qu'il faut se demander à quel point le produit est phénoménal, et s'il capte l'attention et l'imagination des gens.

Le PDG de Take-Two s'est également exprimé vis-à-vis de l'absence relative de l'entreprise lors du dernier E3, Zelnick considérant davantage l'évènement comme une rencontre entre professionnels du secteur et non un lieu de promotion.

Portrait de Strauss Zelnick
Strauss Zelnick, dit « Le Patron »

Cela dit, la raison du mutisme de Take-Two est plus simple : le développement des franchises les plus importantes de la firme prend du temps, bien plus de temps que prévu. Toutefois, l'ambition reste la même.

À long terme notre objectif est de faire revenir nos franchises les plus importantes, non pas sous une forme annualisée mais de façon à avoir une poignée de grosses sorties chaque année. Nous aimerions également proposer de nouvelles IP sur le marché de façon régulière, comme nous l'avons toujours fait.

Enfin, l'interview s'est orientée vers le modèle économique de Take-Two, ou plutôt celui qu'il cherche à mettre en place dans ses futures productions. Un modèle tourné vers des achats récurrents comme des microtransactions ou, lors de cette entretien, des contenus téléchargeables à l'image de ceux de la série Borderlands.

Bannière GTA Online
La poule aux oeufs d'or de Take-Two

Les rentrées phénoménales d'argent obtenues à l'aide du succès surprise (même pour Zelnick !) de GTA Online sont bien entendu évoquées, et mises en avant dans « un but de divertissement et non de monétisation, en interne comme en externe », affirme-t-il.

Nous souhaitons suivre notre engagement afin de pouvoir monétiser. Nous travaillons afin de divertir le client parce que c'est ce qui les pousse à s'investir dans nos produits, et de cet engagement découlera des revenus et des produits si nous le faisons correctement.

À très bientôt sur Rockstar Mag' !


Take Two : les jeux solo ne sont pas prêts de mourir selon Strauss Zelnick

Lors d'une interview accordée au site VentureBeat, le CEO de Strauss Zelnick a évoqué entre autres le fait que selon lui, le jeu solo narratif n'est pas prêt de mourir. Une parole rassurante quand l'on voit certains grand acteurs du marché abandonner les parties solo pour se concentrer uniquement sur des modes multijoueurs.

Alors que la mode actuelle dans l'univers vidéoludique est centrée sur les Battle Royale, PUBG et Fortnite en tête, d'autres éditeurs investissent dans ce mode multijoueur particulier, comme Activision pour le prochain Call of Duty (entre autres), au détriment du mode Histoire/Campagne. Est-ce que certaines grandes licences pourraient également basculer dans ce concept et abandonner les histoires solos ? Non, d'après Strauss Zelnick, le CEO maintenant réputé de Take Two Interactive, firme mère de Rockstar Games et 2K Games. Voici ses propos relativement directs lorsque le journaliste du site VentureBeat évoquait ce fait :

On entend des gens dire que ça ne marchera pas si ce n'est pas un free-to-play battle royale. Ils le disent vraiment, sans ironie. Je n'y crois pas. De mon point de vue, le jeu solitaire n'est pas prêt de mourir. Les entreprises qui pensent pouvoir éviter de se fatiguer à construire une histoire, des personnages et qui se précipitent directement se faire de l'argent avec le multijoueur, je ne pense pas que ça fonctionnera pour elles. J'en serais étonné.

S'il est vrai que beaucoup de jeux continuent à vivre grâce à leur multijoueur, GTA V en tête avec GTA Online, toujours et encore dans la course, les modes Histoires restent très importants. Et reprenons le cas de GTA V : au départ, le jeu n'a pas été acheté pour son univers multijoueur qui d'ailleurs avait une sortie décalée, mais pour son mode Histoire, ses personnages atypiques et son scénario, lui permettant d'atteindre le milliard de recette en 3 petits jours.

The Desert

Et s'il faut bien entendu des jeux à vocation uniquement multijoueur, ou avec un aspect coopératif, ou des MMO etc., les jeux solo ont et auront toujours une place bien implantée et du succès auprès de la communauté vidéoludique, à l'image de jeux comme The Witcher 3, Zelda Breath of The Wild ou plus récemment Detroit: Become Human, et à l'avenir, pour réciter le prochain jeu d'un studio ayant une sensibilité similaire à Rockstar Games : Cyberpunk 2077.

Rockstar Games étant avant tout une firme connue et réputée pour avoir cette capacité à concevoir de gros scénarios pour ses jeux, la forte place qu'a pris GTA Online ces dernières années pouvaient faire craindre une accentuation des efforts de la firme étoilée sur des univers multijoueurs au détriment du reste. Si le(s) DLC(s) du mode Histoire semblerait en avoir malheureusement fait les frais, nous savons que le prochain Red Dead Redemption II aura, d'après les informations et les bandes annonces que nous avons à l'heure actuelle, un mode Histoire très solide et très travaillé comme à l'habitude, un mode que Rockstar Games met uniquement en avant pour le moment, aucune information liée à Red Dead Online n'a été évoquée pour l'instant, même si ce dernier devrait prendre le chemin déjà emprunté par GTA Online. Mais pour la firme étoilée, et les propos de Strauss Zelnick vont dans ce sens : le mode Histoire d'abord !

Passez une excellente journée sur Rockstar Mag' !

Restez connectés ;)


De nouveaux jeux de Rockstar Games à venir sur Nintendo Switch ?

Toujours à l'occasion de la présentation de son bilan trimestrielle de 2017, Take Two Interactive a évoqué le sujet de la Nintendo Switch, impressionné par ses chiffres de vente, et des portages effectuées sur cette dernière, comme L.A. Noire. De ce fait, pouvons-nous espérer de nouveaux titres à venir sur la console de Big N de la part de Rockstar Games ?

C'est un fait, la Nintendo Switch cartonne et a largement dépassé les espérances de la firme de Kyoto qui a su reprendre du poil de la bête, dépassant en 10 mois seulement les ventes sur 5 ans de la Wii U, paix à son âme. Un succès fulgurant couplée à une ouverture aux éditeurs tiers qui ont chacun porté des jeux existants de leur catalogue et de nouveaux jeux sur cette dernière. Take Two Interactive, par le biais de 2K Games, a ainsi proposé la franchise NBA 2K et WWE 2K, et en ce qui nous intéresse plus, a proposé L.A. Noire par le biais de Rockstar Games. Voici ce que dit Strauss Zelnick à ce propos :

Concernant le portage de nouveaux sur Switch, nous avons évidemment déjà donné, puisque nous avons œuvré sur les licences NBA, WWE et L.A. Noire. Nous abordons la Switch comme tout autre plateforme : l'opportunité d'un portage dépend des coûts de développement, si le jeu correspond à la console et si la base installée est suffisante.

Nous sommes impressionnées par sa croissance, par le nombre d'exemplaires déjà vendus jusqu'à présent, et nous sommes donc très optimistes, mais nous n'avons pas de nouvelles annonces à faire pour le moment.

Bien entendu, il va de soi qu'une annonce n'allait pas s'effectuer lors d'une présentation d'un bilan financier. Si nous ne connaissons pas les chiffres exacts, nul doute que L.A. Noire a dû faire un score de ventes suffisant pour Take Two sur Nintendo Switch, un portage d'ailleurs globalement réussi sur cette dernière. La question à venir est maintenant la suivante : de nouveaux jeux de Rockstar Games pourraient-ils être proposés prochainement sur Nintendo Switch ?

Si du côté des prochaines sorties, soit Red Dead Redemption II, rien ne présage à l'heure actuelle une telle chose, penchons-nous plutôt du côté des sorties déjà effectuées, à l'heure où les éditeurs aiment sortir toute sorte de remasters. Max Payne 3 avait eu des ventes décevantes pour Rockstar Games, qui ne devrait pas prendre ce risque là. Une sortie de Red Dead Redemption sur Nintendo Switch avant l'arrivée de Red Dead Redemption II, à des fins marketings, ne serait pas une idée farfelue. GTA V pourrait également être un candidat sérieux, en proposant pourquoi pas de nouvelles possibilités de gameplay avec les joy-cons. Mais n'oublions également pas les 10 ans de GTA IV, qui par ailleurs était devenu il y a un an jour pour jour (à un jour près !) rétrocompatible sur Xbox One. Un "remaster" sur l'ensemble des consoles comme l'a pu faire L.A. Noire, ou un simplement un portage, n'est pas à écarter. Par contre, nous émettons un peu plus de doute sur un portage de Rockstar Table Tennis ! ;)

Quoi qu'il en soit, Take Two et de ce fait Rockstar Games semblent désormais bien plus proche de la dernière plateforme de Nintendo qu'il y a quelques années. L'avenir seul nous dira si nous pouvons nous attendre à de nouvelles choses de leur part sur Nintendo Switch.

Passez une bonne soirée sur Rockstar Mag' !

Restez connectés ;)


Private Division

Private Division : le nouveau label indépendant de Take Two Interactive

En vogue ces dernières années, Take Two souhaite prendre part au soutien des jeux indépendants en annonçant la création d'un nouveau label dédié à ces derniers : Private Division...

Les jeux indépendants, ces développeurs ayant de belles idées en terme de gameplay ou de scénario (ou les deux) sont très populaires ces dernières années auprès de la communauté pour leur capacité à sortir des sentiers battus. Des jeux dont les créateurs ont les idées, mais pas le financement nécessaire. Pour cela, les grandes entreprises proposent leur propre label dédié, qu'il s'agisse des fabricants de consoles comme le programme ID@Xbox pour ne citer que lui qui a permis par exemple la sortie de "Cuphead" ces derniers mois, mais aussi des grands éditeurs de jeux comme, encore une fois pour ne citer que lui, Electronics Arts avec le programme EA Originals ayant annoncé par exemple à l'E3 le jeu "A Way Out".

Globalement, les constructeurs et les éditeurs se sont pour la plupart mis à créer leur propre label dédié au financement de jeux indépendants dont le potentiel est présent. Tous ? Non, un irréductible ne s'était pas engagé dans ce terrain là, jusqu'à maintenant. En effet, Take Two Interactive, maison mère de Rockstar Games, 2K Games et Hangar 13 pour rappel, vient d'annoncer la création d'un nouveau label dédié aux jeux indépendants : Private Division.

Par le biais de ce label, la maison mère de la firme étoilée pourra prendre sous son aile des projets vidéoludiques afin d'accompagner les créateurs dans le développement, le marketing et la publication du jeu, en assurant notamment le côté économique de chaque projet. Un bureau sera dédié à ce nouveau label à New York, ainsi que deux antennes à Seattle et Munich.

Plusieurs projets indépendants sont déjà à pied d'oeuvre, au moins 5 jeux sont listés et dont certains développés par d'anciens développeurs de renoms, ayant travaillé auparavant dans de grosse sociétés vidéoludiques. On parle d'un projet sur un FPS époque science fiction, d'un RPG développé par les deux anciens ayant conçu Fallout, d'un jeu ayant comme nom de code "Project Wight" et enfin d'un jeu nommé "Ancestors : The Humankind Odyssey". Un projet lui, est déjà prévu pour le 4 Janvier 2018 : Kerbal Space Program : Enhanced Edition, un remaster du jeu sorti en 2011, qui sera disponible sur PS4 et Xbox One.

Tous ces projets et bien plus encore feront parler d'eux dans les prochains mois et années à venir. Vous pouvez retrouver la vidéo d'introduction du label Private Division ci-dessous :

Passez une bonne journée sur Rockstar Mag' !

Restez connectés ;)


Take-Two révèle les chiffres de ventes de GTA V

GTA V : Beaucoup d'exemplaires dans la nature

Take-Two Interactive révèle avoir distribué 54 millions d'exemplaires de Grand Theft Auto V à travers le monde étalés sur PS3, Xbox 360, PS4, Xbox One et PC. Le premier trimestre de l'année fiscale 2015/2016 se termine, il est temps de dévoiler les chiffres de vente de GTA V.

Pour les autres jeux de la société... Sid Meier a réussi à trouver 31 millions d'acquéreurs, NBA 2K15 fait mieux que son prédécesseur avec 7 millions de ventes.

Pour le reste de l'année fiscale Take-Two pourra compter sur Nba 2K16, Xcom 2 ou encore Battleborn, on apprend par contre que Mafia 3 ne sortira pas avant avril 2016.

Il ne manque plus qu'une belle annonce des DLC solo de GTA V pour faire grimper encore un peu plus ce jolie chiffre...

Bonne journée à tous sur Rockstar Mag’ ! :)

 


Agent Projet Toujours en Développement ?

Agent : La marque déposée renouvelée

Il y a quelques semaines on vous reparlait d'Agent, ce fameux jeu d'espionnage de Rockstar Games et Rockstar North mentionné par Sony en 2007 et annoncé à l'E3 2009 en exclusivité sur PS3 et qui depuis... Bah, ce dernier fait bien son job d'espion puisque, lui nous observe peut-être mais nous, on entend plus rien de plus !
Beaucoup le désigne même de projet abandonné, cependant... Comme je vous le disais un peu plus haut, il y a quelques semaines le profil LinkedIn d’un certain Jon Young, monteur vidéo/documentaliste chez Rockstar Games depuis 2005, mentionnait Agent comme l'un des jeux sur lequel il travaillait encore en 2013.
Aujourd'hui un nouveau fait arrive et cette fois par Take Two Interactive, l'éditeur du jeu ! Ces derniers ont renouvelé la marque "Agent" ce qui montre bien que le jeu n'est pas abandonné. Et même qu'il est sûrement encore en développement ! On aura surement la réponse dans les mois à venir, donc affaire à suivre !

Bonne journée Rockstar Mag' !