[SPOIL] Dossier : Red Dead Redemption II, redécouvrons les terres déjà foulées par la saga

dossier-RDRII-Decouvrons-Terres-Foulees

Si Red Dead Redemption II propose une nouvelle aire de jeu extrêmement vaste et variée, il inclut également des terres arides que les joueurs de la saga Red Dead ont déjà foulées par le passé. C’est sur cela que nous allons nous pencher aujourd’hui.

Suite de nos précédents dossiers sur le jeu que vous pouvez retrouver ici, celui d’aujourd’hui est en toute apparence dans un certain classicisme classique. Mais ce dernier comportera de sacrés spoilers de la fin du scénario de Red Dead Redemption II. De ce fait, nous vous déconseillons très fortement de lire la suite tant que vous n’avez pas terminé l’histoire. La bannière habituelle s’impose.

Spoiler Alert

Si vous avez eu le courage de passer cette bannière, vous voici donc en tant que lecteur averti. Nous allons donc, dans ce nouveau dossier dédié, découvrir les terres de New Austin et du Sud de West Elisabeth, des régions accessibles uniquement à partir de l’épilogue de Red Dead Redemption II, ayant la particularité d’être…les régions (côté USA) de son prédécesseur sorti en 2010 : Red Dead Redemption.

Petite précision toutefois : oui, ces terres-là sont disponibles dès le début de Red Dead Online. Mais comme nous allons évoquer différents aspects scénaristiques et évènements de Red Dead Redemption II mais également de Red Dead Redemption, prenant également en compte l’évolution de certains lieux (vous pouvez par ailleurs retrouver notre dossier à ce propos en cliquant ici), nous nous focaliserons donc uniquement sur le mode Histoire.

Comme vous le savez, Red Dead Redemption II est une préquelle de Red Dead Redemption, se déroulant plusieurs années auparavant, en 1899. Néanmoins, lors de l’épilogue de jeu où nous incarnons John, plusieurs années se sont écoulées : nous sommes en 1907, en atteste les différents journaux vendus notamment à Blackwater.

Les aventures de Red Dead Redemption, elles, se déroulent en 1911, soit 4 ans plus tard. Durant cette période, les lieux composant le sud de West Elisabeth mais surtout la région de New Austin ont sensiblement évolué, et c’est cette évolution, cette modernisation des terres de l’Ouest que nous allons découvrir ci-dessus en comparant chaque lieu, chaque zone commune aux deux opus de la saga Red Dead.

 

I. Blackwater, une ville en plein essor

 

Tout commence à Blackwater. Qu’il s’agisse du pitch de départ de Red Dead Redemption II, avec un braquage complètement raté forçant la bande de Dutch à fuir, ou de Red Dead Redemption avec la traversée de la ville à pied de John, escorté par nos deux agents fédéraux favoris : Blackwater est un élément clé de la saga.

Mais en 1899, date du début de nos aventures avec Arthur, la ville commence tout juste son expansion, avec quelques tentes de travailleurs sur la place centrale, composée uniquement de la mairie. Une expansion qui va évoluer puisque lors de l’épilogue du jeu, nous verrons la modernisation de Blackwater s’effectuer, avec la construction de la banque, mais également du bâtiment qui deviendra le bureau fédéral, où travaillera entre autres l’agent Ross devenant l’antagoniste principal de Red Dead Redemption (là encore, vous pouvez lire son histoire sur notre dossier dédié à la Pinkerton ici !).

Blackwater 1

Bien loin d’une ville telle que Saint-Denis, Blackwater est le symbole de cette époque de la « civilisation » des terres du Far West, civilisation achevée dans Red Dead Redemption en 1911, où nous retrouvons une ville moderne et cosy, desservie même par le chemin de fer !

Blackwater 2

 

II. La venue d’un nouveau ranchero à Beecher’s Hope

 

Découvrir l’histoire et la construction du ranch tenu par John et Abigaïl Marston avec « l’aide » de l’Oncle, c’est tout un passage qui a mis des étoiles pleins les yeux à votre serviteur. Là aussi le lieu a bien évolué. Auparavant une simple cabane sur un terrain vague où trainaient les brigands du coin, John achètera ses terres suite à une annonce du journal vue par son fils Jack afin de se construire non pas seulement un toit, mais une vie honnête.

Une fois construit et sublimé sur Red Dead Redemption II, le lieu n’évoluera pas. Découvert ensuite dans la dernière partie du scénario de Red Dead Redemption, quand John retrouvera sa femme et son fils (et l’Oncle, toujours !), sans oublier Rufus, introduit dans l’épilogue de RDR II, et bien que laissé à l’abandon durant tout son périple, le lieu sera pratiquement à l’identique.

Beecher's Hope 1

Notons tout de même quelques changements effectués entre les deux jeux : le relais à chevaux vous permettant d’attacher le cheval est juste à côté de l’entrée de la maison, une barre n’existant pas en 2010. De plus, l’Oncle dort à l’étage, mais à cause probablement de son lumbago, une chambre lui sera proposée dans la première pièce de gauche en entrant dans le ranch, où se trouve actuellement la garde-robe. Le jardin à l’extérieur, signe de « l’âge d’or » du ranch de Beecher’s Hope, n’existe pas dans Red Dead Redemption, ni le fameux message « Oh my son, my blessed son » écrit à l’étage de la grange, qui est en réalité un…code de triche de Red Dead Redemption. Concluons par l’absence également du feu de camp derrière la maison où se retrouvent parfois sur RDR II l’Oncle, Abigaïl et Jack pour chanter, ainsi que la petite cabane servant de latrines.

Beecher's Hope 2

 

III. Tall Trees, une région toujours à l’état sauvage

 

Mais passons du côté de Tall Trees avec pour commencer le relais de Manzanita Post qui, à l’époque de l’épilogue de Red Dead Redemption II…n’est pas véritablement un relais. Si dans Red Dead Redemption en 2010, ce lieu abrite une boutique, un camp composé de nombreuses tentes et est desservi par une gare ferroviaire, il n’en est rien de tout cela en 1907, date de l’épilogue. Bien que possédant le bâtiment central, le lieu semble bien plus en retrait, au milieu des bois, où se trouve cela dit le meilleur forgeron du coin : Nils. On remarquera tout de même déjà la présence de la petite cabane qui sera achetable dans Red Dead Redemption.

Manzanita Post

En vous dirigeant plus au Nord-Ouest, vous retrouverez, dans une zone enneigée sur Red Dead Redemption au contraire de RDR II, Aurora Basin, qui entre les deux jeux n’a pas évolué, avec une cabane présente. Petite note pour Tanner’s Reach, cabane habitée par Evelyn Miller, personnage ô combien admiré par Dutch, que John pourra rencontrer à plusieurs reprises dans l’épilogue. Cette cabane sera retapée et toujours présente dans Red Dead Redemption avec une disposition intérieure identique ! Notez également que c’est ici que vous pouvez rencontrer dans Undead Nightmare le trappeur vous demandant d’abattre…les sasquatchs !

Tanner's Reach Aurora Basin

Enfin, si Cochinay est bien présent dans Red Dead Redemption II, la zone est…complètement vide. En réalité, le chemin s’arrête bien plus tôt. Cela signifie que Dutch ne s’y est pas rendu après la confrontation finale entre John, lui-même et Micah. Mais grâce à son talent d’orateur, Dutch aura réussi ce qu’il avait commencé au temps d’Arthur en amadouant Aigle-qui-Vole : réunir les indiens, chassés de leurs terres par la « civilisation », pour créer un gang acquis à sa cause, gang qui creusera à travers la roche pour s’enfoncer encore plus dans la montagne afin de construire un véritable lieu fortifié, où se jouera le face à face ultime avec John, théâtre d’une réplique finale déjà entendue des années auparavant par Arthur (que vous pouvez voir ici).

Cochinay

 

IV. Thieves’ Landing, un repaire de bandits

 

Si Thieves’ Landing était un patelin où régnait une météo morose, mais qui restait une ville, il n’en est rien sur Red Dead Redemption II. La ville n’existe tout simplement pas, et seul règne la grange, lieu de ce qui est…un repaire de bandits.

Et là aussi, le changement est assez évocateur de l’avancée de la Civilisation de l’Est du pays, et se rapprochant petit à petit des terres de l’Ouest. Thieves’ Landing se trouve entre les deux : auparavant un repaire de bandits, nettoyé et devenu en l’espace de 4 ans une ville habitée et animée ayant son propre coiffeur, armurier, magasin et un grand saloon pour jouer aux jeux de hasard !

Thieves' Landing 1

Dernier mot avec un lieu à l’Ouest de Thieves’ Landing dans Red Dead Redemption : la Pacific Union Railroad Camp. Ce dernier est inexistant dans l’épilogue de RDR II. Pourquoi ? Tout simplement car il s’agit d’une usine où se trouvent les travailleurs du chemin de fer, et que ce dernier, s’il est présent en 1911 et lie New Austin à West Elisabeth, n’est pas encore installé en 1907 dans cette seconde région ! Cependant, vous pouvez y voir les prémices des travaux, sur le pont qui va permettre cette liaison entre la région de New Austin et celle de West Elisabeth.

Thieves' Landing 2

 

V. Le Ranch MacFarlane, un ranch en pleine expansion

 

Premier lieu que vous pourrez découvrir avec John dans Red Dead Redemption, le ranch MacFarlane est plus qu’un ranch, c’est une petite ville en soi, avec même un shérif, un magasin et sa propre gare. Une gare (moins grande) que l’on retrouvera également dans Red Dead Redemption II, puisque la région de New Austin est déjà couverte par le chemin de fer.

MacFarlane's Ranch 1

Mais le lieu est moins développé durant l’épilogue de RDR II. Justement, le bâtiment du shérif n’est pas présent, ni le magasin ainsi que la grange du Ranch MacFarlane, dont une mission lui est dédiée dans Red Dead Redemption.

MacFarlane's Ranch 2

En vous baladant sur les lieux, vous pourrez avoir une discussion avec un employé du ranch, vous demandant ce que vous faîtes-là. Après quelques échanges courtois, John trouvant qu’il s’agit d’un très bel endroit, l’employé vous révèlera que les deux propriétaires, qui ne sont nul autre que Drew et sa fille Bonnie, sont partis en vacances afin de faire passer leur chagrin, la famille ayant été « salement touchée par la maladie ».

Un point en corrélation avec les paroles et les éléments présents dans Red Dead Redemption. En effet, Bonnie dira à John qu’elle a perdu nombre de ses frères à cause de la tuberculose notamment. Des pierres tombales au nom de Hank et Owen sont présentes au cimetière de Coot’s Chapel dans Red Dead Redemption II.

MacFarlane's Ranch 3

Dans Red Dead Redemption, nous y retrouvons bien ces deux pierres tombales aux mêmes noms, situées juste différemment dans le cimetière. A cela s’ajoute Gus (mort en 1905), Cole (mort en 1899) et Ethan (mort en 1903). Il est étrange de voir que les 3 pierres tombales manquantes de la famille MacFarlane sont celles de personnes décédées en 1899 et après. Logiquement, lors de l’épilogue en 1907, on devrait voir toutes ces tombes, pas seulement celles de Hank et Owen… A moins qu’originellement, nous aurions été en capacité d’aller à New Austin avec notre brave Arthur Morgan durant l’année 1899. Là aussi, nous y reviendrons dessus à l’avenir.

MacFarlane's Ranch 4 - Pierres tombales

Cela donne également une explication à cette question : pourquoi John n’a jamais croisé la route des MacFarlane avant le début de Red Dead Redemption ? Tout simplement parce que lors de l’épilogue de RDR II, ces derniers ne sont pas chez eux. On peut également penser ensuite que John est resté les années suivantes à Beecher’s Hope et ses environs proches pour s’occuper de son propre ranch et de sa famille.

Petit aparté pour conclure sur Red Dead Online, où il est ici possible de rencontrer Bonnie MacFarlane, nous donnant des missions en mode exploration. Mais les évènements de Red Dead Online se situent au plus tard en 1899, avant les premiers évènements du mode Histoire !

 

VI-1. Armadillo, une ville en proie à la maladie…

 

Véritable première ville du Far West que vous découvrirez dans Red Dead Redemption et où vous passerez la première partie du scénario, Armadillo est une ville animée par de nombreux commerces, un saloon et avec un shérif qui fait son possible pour veiller au grain et garantir une certaine sécurité dans sa ville : le très charismatique Marshall Leigh Johnson.

Mais qu’en est-il de tout cela 4 ans auparavant, en 1907 ? Ce n’est absolument pas la même chose : la ville est dévastée, en proie à une maladie ayant fait de nombreuses victimes à cette époque-là : le choléra.

Armadillo 1

De nombreux habitants fuient la ville, des bâtiments sont partiellement détruits, un crieur avertit la population et les voyageurs de quitter au plus vite cet endroit. En arrivant, vous pourrez d’ailleurs voir les fumées des feux présents sur des tas de débris en ville, mais également…des fosses communes, pour enterrer les nombreuses victimes du choléra. Vous aurez d’ailleurs l’occasion de voir et discuter avec un homme qui s’occupe de charger les corps et de les emmener jusque dans les fosses.

Malgré cet endroit dévasté et en proie aux bandits comme le montre certains évènements aléatoires, vous trouverez trois lieux ouverts malgré tout : le croque-mort car, si nous ne pouvons entrer dans le bâtiment, ce dernier travaille souvent à l’extérieur, et est le seul bâtiment non barricadé. Le fameux saloon d’Armadillo est également ouvert, où vous ne pourrez pas manger ni prendre une chambre mais seulement boire un verre.

Armadillo 2

Enfin, le dernier lieu ouvert est le magasin, tenu par nul autre que Herbert Moon. Cet homme est le même PNJ présent dans RDR II donc mais également dans Red Dead Redemption et est à l’honneur dans une cinématique d’Undead Nightmare. Et, croyez-nous, cet homme mérite à lui tout seul un dossier dédié ou une vidéo tant il y a des choses à dire à son sujet. Nous en reparlerons…plus tard !

Herbert Moon

Mais le premier évènement auquel vous pourrez assister (et agir) en arrivant à Armadillo est un face à face entre le shérif en place et des bandits. Suite à l’accord d’un marché, le shérif leur délivre un de leurs camarades contre l’argent de la prime. Cependant, une fois remis, les bandits décident de changer d’avis. Vous pouvez voir le shérif se faire abattre par les bandits ou agir juste avant, où dans ce cas-là le Dead Eye vous sera d’une bien grande aide pour agir vite.

évènement sherif Armadillo

Votre serviteur ayant bien entendu effectué cette seconde action, le shérif vous remerciera et vous dira ceci :

Shérif : Mon Dieu. Sans votre intervention, qui sait ce qu’ils auraient fait ? C’est un miracle…Le héros dont nous avions besoin. Armadillo a une dette envers vous. Mais je crains que la ville soit perdue… Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais on a eu chaud.

En réaction à ces évènements et devant le déclin de cette ville, je démissionne de mon poste. Vous verrez que j’ai fait ma valise. Mais les attributs de ma fonction resteront sur mon bureau.

John : Content d’avoir pu vous filer un coup de main, Shérif. Dommage que vous ayez décidé de partir.

Shérif : Au revoir, je dois trouver un train.

évènement sherif Armadillo 2

Dans un cas comme dans l’autre, avec ce tout premier évènement se déroulant à votre arrivée à Armadillo, la ville se voit donc sans shérif, en proie aux bandits comme nous le disions plus haut. Et c’est ici également que nous comprenons que celui qui prendra le relais, ramènera le calme et la population pour faire de cette ville un lieu à nouveau habité et animé, est bel et bien le Marshall Johnson !

 

VI-2 …et à une incohérence scénaristique !

 

Mais cette séquence, nous permettant d’imaginer comment le héro qu’est ce brave Marshall Johnson a réussi à nettoyer la ville pour faire à nouveau d’Armadillo une ville prospère…contient une incohérence scénaristique vis-à-vis de plusieurs éléments présents depuis 2010 sur Red Dead Redemption !

En effet, dans l’épilogue de ce dernier justement se déroulant en 1914, vous pouvez apprendre sur les journaux que le Marshall Johnson a pris sa retraite à l’âge avancé de 54 ans, après avoir « occupé la fonction pendant 17 ans ». Cela signifierait que Leigh Johnson est en poste depuis…1897 ! Cela dit, d’un point de vue scénaristique, ce dernier a très bien pu être en poste en tant que shérif/marshall ailleurs, avant d’arriver à Armadillo. Mais l’incohérence se situe ailleurs !

Extrait de journal - Retraite Marshal Johson

En vous rendant à Coot’s Chapel dans Red Dead Redemption, vous pourrez voir la pierre tombale de…Priscilla Johnson, la femme du Marshall Leigh Johnson, décédée le 23 Avril 1903.

Tombe femme Marshal Johnson

Par le biais de cette pierre tombale, cela voudrait dire qu’en 1903, durant cet évènement tragique, le Marshall Leigh Johnson était bien en poste à Armadillo. Cependant, l’épilogue de Red Dead Redemption II se déroule en…1907, 4 ans après. Vous avez ici la première grosse incohérence scénaristique argumentée et vérifiable avec des éléments concrets ! Oui, c’est vraiment du détail, mais quand l’on connait le sens du détail justement de la firme étoilée… Oui, votre serviteur Nicolas ici présent possède lui aussi son « Œil de lynx » !

Cela dit, pour conclure sur Coot’s Chapel (qui aurait pu avoir droit à sa propre partie), et en prenant en compte sur que nous disions sur les pierres tombales des membres de la famille MacFarlane plus haut : les tombes avec les noms et dates de décès des personnes ayant été enterrées avant 1899 présentes sur Red Dead Redemption…se retrouvent également présentes sur Red Dead Redemption II !

 

VII. Pleasance House, ou la petite cabane dans la prairie

 

Si nous évoquerons à la fin de ce dossier des lieux de moins grande envergure qui ont pu connaitre des changements entre les deux derniers jeux de la saga Red Dead, nous allons faire un petit focus sur Pleasance House, une petite cabane présente dans un enclos au Nord du Comté de Cholla Springs.

Cette dernière est au centre de l’attention de ce qui a dû être pour la plupart d’entre vous votre première mission de la part d’un « Etranger » (nom des missions secondaires) sur Red Dead Redemption à l’époque. En effet, dans le cadre du service « Eau fraîche et honnêteté », un homme du nom de McAllister vous demande de bien vouloir vous rendre à Pleasance House, lieu convoité par ce dernier pour effectuer des forages.

En vous rendant sur place, le propriétaire acceptera de vous vendre son bien. Vous pourrez donc soit l’acheter de façon honorable, soit le lui prendre de force. Quoi qu’il en soit, vous obtiendrez ainsi l’acte de propriété de cette habitation, vous permettant d’aller y dormir pour sauvegarder ! Pour conclure cette mission secondaire, il vous faudra donner cet acte à McAllister. Une fin de mission ne vous permettant plus de ce fait de sauvegarder à Pleasure House.

Pleasance House

Bien sûr, dans Red Dead Redemption II la méthode de sauvegarde est bien différente, puisqu’il ne vous faudra pas dormir mais simplement vous rendre dans le menu Pause pour aller sauvegarder. Dormir permettra une meilleure santé de votre personnage et surtout de choisir le créneau horaire que vous souhaitez ! Vous pouvez le faire à Beecher’s Hope, dans un campement ou à l’hôtel. Mais si vous vous rendez à Pleasure House, vous pourrez voir que le lieu, tout en étant inhabité, est éclairé. Vous pouvez y entrer et…vous pouvez y dormir ! (Et personne ne viendra vous embêter au réveil !).

 

VIII. Plainview

 

Avant de parler uniquement de Plainview, évoquons trois lieux de Cholla Springs et Rio Bravo : Ridgewood Farm, Fort Mercer et Benedict Point : ces trois lieux sont toujours présents, et n’ont absolument pas été modifiés entre Red Dead Redemption et Red Dead Redemption II. On regrettera cependant qu’il ne soit plus possible d’entrer dans la maison et la grange de Ridgewood Farm.

Ridgewood Farm

Benedict Point

Parlons maintenant de Plainview, un passage obligé à l’époque de Red Dead Redemption, où se trouvait des campements (dont une tente que vous pouviez louer) et de très nombreux puits de pétrole !

Mais en 1907, à l’époque de l’épilogue de RDR II, il n’y avait aussi ici rien de tout cela, seulement deux petites tentes avec des caisses et des barils, ainsi qu’un seul puit de pétrole. C’est donc ainsi qu’un homme a entreprit de s’installer dans ce petit coin à l’écart du reste des lieux de New Austin dans le but de trouver de l’or noir. Et en l’espace de 4 ans, au vu de l’évolution du lieu, ce dernier semble bien avoir réussi ! On notera pour finir que, comme le Mexique n’est pas « présent » (ou du moins accessible, on vous renvoie sur ce dossier), il n’y a pas le fameux chemin permettant de s’y rendre partant de Plainview.

Plainview

 

IX. Tumbleweed, une ville florissante !

 

Contrairement à tout ce que l’on a pu voir jusqu’ici, Tumbleweed a complètement changé entre l’épilogue de RDR II en 1907 et les aventures de John Marston en 1911…mais elle n’a pas changé dans le bon sens.

En effet, si Tumbleweed est un repaire de bandits dans Red Dead Redemption, ainsi que le lieu d’une bataille plutôt coriace entre John et le Marshall Johnson contre de nombreux bandits pour sauver Bonnie MacFarlane, elle fut avant d’être abandonnée une ville florissante.

Tumbleweed

C’est de cette façon que nous la découvrons donc dans Red Dead Redemption II : la seule ville de la région de New Austin présente et prospère, comprenant des magasins, un armurier, un saloon, une écurie et…un shérif très strict sur la discipline dans sa ville n’hésitant pas à faire l’orateur devant les habitants : le Shérif Sam Freeman ! Par ailleurs, ne vous amusez pas à le provoquer : ce dernier vous achève en un seul tir, quel que soit votre niveau de santé ! On notera que la grande maison surplombant la ville est déjà en place, mais il n’est pas possible d’y entrer.

Tumbleweed 2

Mais qu’est ce qui a bien pu se passer entre 1907 et 1911 pour que le lieu devienne une ville fantôme puis un repaire de bandits ? Dans Red Dead Redemption, nous apprenons durant l’une des missions avec le Marshall Johnson que le fait que le chemin de fer passant par Armadillo mais écartant Tumbleweed aurait eu raison de la ville. De ce fait, on peut dire que les habitants de Tumbleweed en 1907 sont les mêmes habitants présents à Armadillo en 1911. Concernant le shérif Freeman, on peut espérer qu’il eut pris sa retraite avant le déclin de la ville.

Tumbleweed 3

 

X. Bric à brac des autres lieux

 

Pour conclure, voici quelques lieux de New Austin où nous ne nous sommes pas étendus :

  • La mine de Gaptooth Ridge est bien présente, cependant un éboulement dans la mine bloque rapidement le passage dans Red Dead Redemption II. Il n’y a également aucune tente à l’extérieur contrairement à Red Dead Redemption où ce lieu est un repaire de bandits !
Gaprooth Ridge

Gaprooth Ridge

  • La maison de Scratching Post au sud de Gaptooth Ridge est également présente dans RDR II.
  • Solomon’s Folly est présente de façon identique dans Red Dead Redemption II, un lieu complètement abandonné et en ruines.
Solomon's Folly

Solomon’s Folly

  • Rathskeller Fork, s’il semble désert, est un petit patelin dans Red Dead Redemption où se trouve un saloon. Le lieu est quasi-désert sur RDR II, comprenant néanmoins les bâtiments et l’enclos où se trouvent quelques animaux, gardés par des PNJs.
  • La petite maison de Silent Stead est également présente dans RDR II. Là aussi, si elle semble habitée, il n’y a personne. Cependant, un enclos avec une chèvre alpine est présent à l’arrière de la maison, suggérant un lieu habité. Dans Red Dead Redemption, le lieu est complètement à l’abandon.
Rathskeller Fork

Rathskeller Fork

  • Mercer Station est également un lieu en ruines sur Red Dead Redemption II
  • Fort Mercer est déjà un repaire de bandits dans Red Dead Redemption II, occupé par le gang Del Lobo. Bill Williamson n’est donc pas encore l’occupant de ce lieu.
Fort Mercer

Fort Mercer

  • Le cimetière Odd Fellow’s Rest est également présent dans Red Dead Redemption II.
  • Twin Rocks est déjà en 1907 sur Red Dead Redemption II un repaire de bandits !
  • Au contraire, Pike’s Basin ne l’est pas encore dans Red Dead Redemption II. L’enclos à bétail n’est pas présent, ni même des tentes ou des caisses montrant une présence humaine.
Odd Fellow's Rest

Odd Fellow’s Rest

  • Mescalero est complètement désert dans Red Dead Redemption II. Si c’est également le cas sur Red Dead Redemption (J. Marston le disant même à haute voix en arrivant), vous trouverez cependant des « vestiges » de tentes et de tipis, ainsi qu’un petit feu de bois brûlant toujours.
  • Le Washington Ranch, sur la route entre le ranch MacFarlane et Armadillo dans Red Dead Redemption, n’est pas encore construit sur RDR II.
Washington's Ranch

Washington’s Ranch

  • La petite maison de Lake Don Julio, où habite l’Agent Edgar Ross à la fin de Red Dead Redemption, est déjà présente sur Red Dead Redemption II. En revanche, le chemin pour s’y rendre ne l’est pas.
  • Le ranch de Venter’s Place est également présent sur Red Dead Redemption II. Cependant lors de votre première visite, vous verrez qu’il est fréquenté par quelques membres du gang Del Lobo.
  • La petite cabane et le ponton à Brittlebrush Trawl (lieu de la mission où John et l’Irlandais passeront du côté du Mexique) sont déjà présents dans Red Dead Redemption II. Il est également possible de dormir dans la cabane !
  • La cabane de The Old Bacchus Place, lieu où habite notamment Seth dans Undead Nightmare (ou de simples PNJs sur Red Dead Redemption), est également présente dans RDR II. L’intérieur de la maison et sans dessus dessous. En fouillant la cheminée, vous trouverez…une statuette de la fertilité.
The Old Bacchus Place

The Old Bacchus Place

  • La cabane de Stillwater Cabin est déjà présente dans Red Dead Redemption II. Elle ne contient en revanche aucun cadavre à l’intérieur comme vous le découvrez à la fin du service « Des fleurs pour une dame », où le propriétaire nommé Billy vous invite après lui avoir amené un bouquet de fleur, pour vous présenter à sa femme…en réalité morte, mais agissant comme si elle était vivante. On suppose donc qu’en 1907, ces derniers étaient encore un couple heureux…et vivant !
  • Les maisons en ruines à Bear Claw, au Sud de Manzanita Post, sont déjà présentes dans Red Dead Redemption II. Un campement de voyageurs massacrés par la bande des frères Skinner peut se trouver accolé, avec des bandits toujours sur place en nombre. Par contre, le nom de ce lieu est raccourci, se nommant « Bearclaw Camp » dans Red Dead Redemption.
  • Quaker’s Cove est également présent dans Red Dead Redemption II, mais il s’agit ici simplement du quai et de quelques cabanes. Il n’y a pas un bateau à moitié coulé, comme c’est le cas sur Red Dead Redemption, théâtre d’une mission vers la fin du jeu. En 2010, ce lieu était d’ailleurs appelé « Wreck of the Serendipity », soit en français l’épave du Serendipity, le nom du bateau à moitié submergé.
Quaker’s Cove

Quaker’s Cove

  • Au Sud Est des Great Plains, nous pouvons retrouver deux maisons sur Red Dead Redemption II, dont une possédant une éolienne. Ces maisons sont inexistantes dans Red Dead Redemption.

 

Ce (long) dossier dédié à la comparaison de New Austin et du sud de West Elisabeth entre Red Dead Redemption et Red Dead Redemption II est à présent terminé. En gardant les terres, côté USA du moins, que les joueurs ont déjà foulées par le passé en 2010 sur Red Dead Redemption, Rockstar Games a touché là la fibre nostalgique. Outre le fait de retrouver des lieux parfois complètement différents, on pense notamment à Tumbleweed ou Armadillo, les différents évènements aléatoires dans ces lieux nous permettent d’en apprendre plus sur l’évolution de ces derniers en l’espace de 4 ans, de l’épilogue de Red Dead Redemption II jusqu’au début des aventures de John dans Red Dead Redemption.

Nous nous retrouverons bientôt pour de nouveaux dossiers dédiés à Red Dead Redemption II.

Passez une bonne journée sur Rockstar Mag’ !

Restez connectés 😉

Tags

A propos Nicolas

Rédacteur en chef de Rockstar Mag'. Chevalier à la lame pure et sécatrice ! - Hors-la-loi en quête de redemption & Pirate d'eau douce !

Vous aimerez peut-être

One thought on “[SPOIL] Dossier : Red Dead Redemption II, redécouvrons les terres déjà foulées par la saga”

Laisser un commentaire

SUIVEZ-NOUS !

Logo Rockstar Mag Black

NE RATEZ RIEN DE L’ACTUALITÉ DES JEUX ET DES STUDIOS ROCKSTAR !
FACEBOOK | TWITTER | YOUTUBE
Réseaux Sociaux Rockstar Mag

SOUTENEZ NOS PROJETS

banniere tipeee

LE CREW ROCKSTAR MAG’

social club

En raison du grand succès du crew de Rockstar Mag nous avons mis en place un second crew pour que tout le monde puisse trouver sa place ! Voici les liens !
Rockstar Mag - Crew 01
Rockstar Mag - Crew 02

VENEZ PARLER EN DIRECT !

banniere tipeee

ROCKSTAR MAG’ EN LIVE

banniere twitch bannier youtube gaming