GTA Online : Rockstar Games explique son évolution

Rockstar Explique l'Evolution de GTA Online

Le monde multijoueur qu’est GTA Online a été littéralement transformé depuis sa sortie il y a 4 ans. Rockstar Games explique officiellement son évolution et évoque, entre autres, ce qui est advenu de la suite du mode Histoire de GTA V ainsi que ce que provoquera l’arrivée de Red Dead Redemption II…

C’est dans une interview accordée à GameInformer que le Directeur en charge de la conception des jeux de la firme à l’étoile de Rockstar North, Imran Sarwar, a expliqué l’ensemble de l’évolution de GTA Online ces 4 dernières années, de son démarrage compliqué jusqu’au déclic des braquages qui a conduit la firme à des mises à jour conséquentes (et toujours gratuites) pour transformer ce monde multijoueur. Il est également question de la grande arlésienne qu’est la suite du mode Histoire de GTA V et enfin ce qu’il adviendra de GTA Online lorsque Red Dead Redemption II sera disponible. En voici les nombreux points repris à la sauce Rockstar Mag’ rien que pour vous ! 😉

GTA Online, le plan initial

Initialement, GTA Online devait « reproduire l’expérience Grand Theft Auto » dans un monde multijoueur, et proposer en même temps quelques modes multi-joueurs classiques comme les matchs à mort par exemple. Les prémices d’un contenu plus structuré avec les braquages étaient prévues, mais les premières tentatives n’étaient pas très bonnes.

De l’aveu de Imran Sarwar, les débuts de GTA Online n’ont pas été très bons du tout, en cause un lancement très rocailleux (souvenez-vous des serveurs surchargés rendant les parties impossibles puis des failles qui faisait apparaître des milliards de GTA$) et, comme évoqué ci-dessus, des braquages qui avaient été annoncés mais dont le résultat ne convenait pas, et fut repris à partir de zéro, ce qui enclencha de nombreux reports de ces derniers. Ajouté à cela des mises à jour proposant du contenu assez pauvre et peu intéressant pour les joueurs, les équipes de développement étant habitués à faire des « jeux normaux » et non pas de proposer un « service proposant du contenu » au fur et à mesure. Cet ensemble fut fatal à GTA Online qui perdait beaucoup de joueurs jusqu’à mi 2014 où les chiffres se sont stabilisés.

GTA Online, le revirement

L’arrivée des braquages a été un grand déclic. La stabilisation du jeu au fil du temps et, après un travail acharné des équipes de développement, la disponibilité du véritable premier mode structuré a non seulement permis à GTA Online de renouer avec le succès, mais a également permis aux équipes de développement de comprendre la complexité des missions qui étaient possibles de faire. En recoupant avec la façon dont les joueurs se comportaient dans GTA Online, les grandes lignes pour les principales grosses mises à jour étaient tracées. Ainsi il fut décidé de créer de nouvelles idées qui apporteraient des bénéfices pour tout le monde. Les PDG sont arrivés pour créer du contenu coopératif comme pour les braquages. La mise à jour « Lowriders » et celle centrée sur les bikers étaient pour ceux souhaitant s’immerger pleinement dans la fiction, ravissant les amateurs de role-play. De l’autre côté, les mises à jour qui ont mis l’accent sur les courses casse-cou ou encore les nombreux modes rivalités ont permis aux équipes de sortir du traditionnel et de s’exprimer plus librement. Le tout pour proposer du contenu le plus varié possible.

Et comme le dit si bien Imran, un jeu de cette ampleur ne sera jamais parfait, mais tout simplement désormais il fonctionne mieux, se joue mieux, et le seul regret est d’avoir perdu des millions de joueurs dans la première année qui n’auront pas depuis découvert ô combien les équipes de développement ont amélioré GTA Online par rapport à ses premiers jours.

GTA V, toujours au top du top

Vous le savez aussi bien que nous, GTA V, malgré ses 4 ans, continue d’être dans les tops de ventes des jeux vidéo, quelle que soit la plateforme. Cela est dû, d’après Imran, a la combinaison d’un mode Histoire et d’une expérience multijoueurs partageant ce même monde ouvert. Mais tout d’abord, le jeu a connu des records de vente grâce aux aventures de Michael, Trevor et Franklin. Les équipes de développement étaient axé sur l’énorme quantité de travail dédié au mode Histoire. Et par la suite, l’énorme quantité de travail s’est scotchée à GTA Online pour créer cet environnement proposant une grande diversité de gameplay, GTA Online proposant aussi bien des missions structurées pour les joueurs que de se regrouper pour aller jouer au tennis ou encore de créer des bouchons en plein milieu de la ville avant de faire un carnage. Cet ensemble permet à GTA V d’être toujours sur les podiums.

L’Editeur Rockstar, créateurs de chef d’œuvres

Quand il est demandé à Imran Sarwar ce qui l’a le plus surpris et intéressé de la part de la communauté, sa réponse est l’utilisation de l’Editeur Rockstar et plus spécialement du Mode Directeur. Car l’utilisation qu’en a faite la communauté repoussait les limites de ce que les développeurs pensaient possibles. Des hommages aux grand films à la créations de séries jusqu’au travail perfectionniste des amateurs de cascades casse-cou.

La conception d’un monde multijoueur en rapport à une expérience solo

Ce qui a été un véritable défi pour les équipes en charge de GTA V et GTA Online est de passer d’un développement pour un jeu solo basé sur un scénario à un monde multijoueur où le nombre de variable augmente de façon exponentielle, spécifiquement sur les missions en co-opération. Chaque joueur doit sentir une expérience unique dans son rôle, ce fut l’une des raisons pour lesquelles le développement initial des braquages ont été difficiles. Il fallait que chacun sentent qu’ils avaient leur place. Ce qui est beaucoup plus plaisant à réaliser maintenant pour les modes rivalités notamment, dont la diversité vous propose toujours des expériences différentes. Des modes justement qui sont très populaires auprès des joueurs.

GTA Online, venez comme vous êtes

Le journaliste de GameInformer aime une chose : observer les vêtements que portent les différents joueurs dans GTA Online, symbolisant une grande variété de mode suivant les régions, et connaissant toujours de nouveaux articles à chaque mise à jour. En effet, une équipe travaille spécifiquement sur les vêtements pour les jeux Rockstar (pas que GTA Online donc), afin de s’adapter suivant les mises à jour à chaque culture que propose cette dernière en accord avec les tendances actuelles. Sans oublier un point important : assurer un équilibre dans les choix proposés dans chaque mise à jour pour les protagonistes de GTA Online masculins et féminins.

GTA Online et la polémique des Shark Cards

Un reproche constaté par GameInformer et l’ensemble des personnes « étudiant » la firme étoilée, comme le Staff de Rockstar Mag’ que vous aimez tant, ce sont les critiques des joueurs vis-à-vis des Shark Cards et des mises à jour, dont la décision de Rockstar Games est de les proposer gratuitement, il faut le souligner et le surligner, proposant du contenu cher demandant soit de passer de nombreuses heures sur le jeu, soit de dépenser son argent pour ces fameuses cartes, poussant les joueurs à cette deuxième option.

Pour répondre à ces plaintes de joueurs, notre cher Imran rappelle les faits historiques de la saga, contestés au départ par les joueurs : le passage à la 3D avec GTA III, un protagoniste principal non-muet avec Tommy Vercetti dans GTA Vice City pour la première fois, un protagoniste principal afro-américain avec CJ dans GTA San Andreas, l’apparition de DLC tels que « Episodes From Liberty City » et enfin trois personnages jouables dans GTA V.

GTA Online n’est donc pas le premier de la liste loin de là, mais ce qui est rappelé est que l’ensemble des mises à jour sont proposées gratuitement. De plus, ces dernières essayent d’englober des styles différents pour convenir au plus large éventail de joueurs possibles. Mais que chaque joueur n’a pas l’obligation d’acheter ce qui est proposé dans les mises à jour. Vous n’êtes pas intéressé par l’univers des bikers ? Rien ne vous oblige à acheter un QG et des lieux de production. Vous n’aimez pas les bateaux ? Rien ne vous oblige d’acheter un yacht. Vous n’aimez pas les gros patrons ? Rien ne vous oblige d’acheter un bureau de PDG.

Chaque joueur a la possibilité de construire son propre univers avec les éléments qui lui sont proposés. Mais rien n’oblige le joueur à devoir absolument tout posséder. De plus, comme le remarque notre cher Imran, des bonus et des réductions sont appliqués toutes les semaines permettant aux joueurs d’obtenir certains éléments à des prix plus bas. Mais il faut noter une chose : proposer les mises à jour gratuitement a permis à GTA Online de ne pas être fracturé, et c’est une chose importante car la fracture a eu lieu à l’époque pour le multijoueur de GTA IV avec celui de chaque « Episodes From Liberty City ».

La réalité de la suite du mode Histoire de GTA V

Quand le journaliste évoque les excellents DLC que sont Episodes From Liberty City de GTA IV et Undead Nightmare de Red Dead Redemption, la question de la fameuse arlésienne d’une suite du mode Histoire pour GTA V vient naturellement. En effet, GTA Online a su scénariser certaines mises à jour pour immerger le joueur dans ses activités, par conséquent, est-ce là l’évolution naturelle d’un jeu à monde ouvert, au détriment des modes Histoire ?

Une chose est sûre et affirmée, Rockstar Games aime avant tout les jeux solo, et serait « ravis » de proposer du contenu solo additionnel pour les jeux à venir. Concernant GTA V, il n’y a pas eu clairement de décisions prises, les évènements passés depuis le développement de GTA V ont fait que cela s’est passé comme nous le connaissons actuellement.

Comme le rappelle Imran Sarwar, GTA V est un jeu absolument énorme et complet, le qualifiant de « trois jeux en un » grâce au scénario tourné non pas sur un mais trois personnages différents. Et il faut insister sur le « complet », car en soi, le mode Histoire n’a pas un goût d’inachevé, loin de là, il possède une (et même trois) fin bien caractérisé, montrant que la boucle est bouclée. De plus, l’arrivée et la volonté de développer GTA V sur les consoles nouvelle génération ont demandé 1 an supplémentaire de développement, sans oublier le potentiel découvert de GTA Online conduisant à réunir d’énormes ressources sur ce dernier et enfin du développement en parallèle de Red Dead Redemption 2 ont conduit naturellement à ce que Rockstar Games ne sentait pas qu’une suite du mode Histoire « soit possible ou nécessaire » pour Grand Theft Auto V. Et comme le précise notre cher Imran, le perfectionnisme de Rockstar Games, qui se ressent dans chaque jeu de la firme, leur provoque toujours un problème de surcharge de travail, chaque problématique demandant du temps et des ressources. Par conséquent, tout n’est pas possible, et vous l’aurez compris, l’ensemble de ces éléments ont conduit naturellement à ce qu’un mode Histoire de GTA V ne soit pas prévu.

Par conséquent, il est demandé quel contenu de GTA Online serait le plus susceptible d’intéresser les joueurs fans avant tout du mode Histoire. Sans surprise, il s’agit des mises à jour plus scénarisées mettant en scène des personnes du mode Histoire, avec en première ligne les braquages de GTA Online. Mais nous retrouvons également la mise à jour « Lowriders », permettant une belle suite de missions en compagnie de Lamar. Mais également la mise à jour « Motos, Boulot, bobos » qui vous permet de retrouver un personnage de GTA IV : The Lost and Damned : Malc. Sans oublier les mises à jour liés aux bunkers permettant de revoir l’Agent 14, bien qu’il ne soit pas présent en mode Histoire et « Contrebande organisée » en compagnie de notre ami nerveux, notre cher Ron.

La fin des mises à jour de GTA Online par rapport à Red Dead Redemption II

Il n’y a pas de point final pour le moment concernant la fin des mises à jour de GTA Online. Mais comme l’explique Imran, cela pourrait coïncider avec une certaine envie « d’encourager » les joueurs à tester Red Dead Redemption II lors de sa sortie. Devons-nous comprendre par-là que le contenu de GTA Online se terminera au Printemps 2018 ? Pas forcément, car comme l’explique le principal intéressé, un projet comme GTA Online peut évoluer assez rapidement, par conséquent rien n’est figé et, dans la tête des développeurs, les plans ne sont pas clairement établis concernant la suite et fin de notre cher monde multijoueur.

Une interview riche en informations, qui nous aura permis de comprendre le fonctionnement des équipes de développement de Rockstar North ces 4 dernières années autour de GTA Online et de lever le mystère autour d’une suite du mode Histoire de GTA V qui ne devrait pas voir le jour et enfin du temps compté pour les mises à jour de GTA Online.

Passez une bonne soirée sur Rockstar Mag’ !

Restez connectés 😉

Source : GameInformer

Tags

A propos Nicolas

Rédacteur sur Rockstar Mag'. Fan des produits et services de Microsoft, de la saga The Legend of Zelda et bien sûr des jeux signés Rockstar Games.

Vous aimerez peut-être

7 thoughts on “GTA Online : Rockstar Games explique son évolution”

  1. Laté dit :

    Alors, je ne sais pas si Irman a joué à GTA 5, car je trouve qu’il sur-vend un peu trop le solo.

    – GTA 5 n’a pas un goût d’inachevé :

    Bien sûr que si. C’est même d’ailleurs frustrant. Malgré le détail de la conception de la map, celle-ci reste très vide. Aucun bâtiment visitable, si ce n’est qu’un strip-club et un bar. Pour une map aussi grande que ça, c’est vraiment un potentiel gâché.

    Certes les fins sont fortes, mais 3 personnages pour un scénario court, elles perdent en crédibilité.

    – GTA 5, la boucle est bouclée, pas besoin de DLC solo :

    Donc du coup, GTA 4 n’avait pas besoin de DLC solo… GTA 5 pouvait tout à fait avoir un ou plusieurs DLC solo, mettant en scène d’autres personnages, comme ça le fut. Et vu l’ensemble des bâtiments non utilisés, y avait de la vie à ajouter dans LS. “Opening Soon” pour ne citer que lui…

    – Les missions GTAO scénarisées pour plaire aux joueurs solo :

    On peut saluer l’effort, qui est considérable bien sûr. Mais aussi unique que l’expérience soit, elle est bien souvent dénaturée par les autres joueurs.

    J’espère que sa notion de “complet” n’est pas partagé chez Rockstar Games, sinon les autres jeux ne vont pas être très fournis (sauf pour le multi bien entendu).

    NB : Dans la rubrique “La réalité de la suite du mode Histoire de GTA V” tu as mis GTA V au lieu de GTA IV quand tu parles de EFLC.

    • Nicolas dit :

      Je te remercie pour la coquille, c’est corrigé ! 🙂

      J’en profite pour débattre sur tes points :

      – Quand nous parlons d’inachevé, nous parlons du scénario de GTA V, pas de la modélisation, personnellement je suis d’accord pour dire que le gros point noir de GTA V est le manque cruel d’intérieur (visitable en mode libre, hors missions) #BurgerShot.
      – Pas besoin de DLC solo, ce n’est pas ce qui est dit, un DLC solo aurait très bien pu voir le jour (et était dans les plans au départ), seulement, les évènements (à savoir travail sur la version new-gen + efforts dans GTA Online) ont conduit à ce qu’ils n’aient pas eu assez de temps et de ressources pour se consacrer dessus et que, de fil en aiguille, rien n’a été décidé à son propos. Mais en soi, c’est un constat, la fin de GTA V a une véritable fin, en comparaison à d’autres titres qui laissent clairement entendre une suite directe au scénario.
      – Je suis bien d’accord pour les missions de GTA Online dénaturées par les joueurs. Toutefois c’est un problème commun à tous les mondes multijoueurs. Il suffit de trouver les bonnes personnes pour apprécier le travail de Rockstar Games. 🙂

      • Laté dit :

        “Rockstar Games ne sentait pas qu’une suite du mode Histoire « soit possible ou nécessaire » pour Grand Theft Auto V”. Ils ont fini par se dire ça, une fois qu’ils ont vu que GTAO gonflait de plus en plus. Ça demandait davantage d’efforts, et du coup, ils ont complètement abandonné le projet.

        Effectivement, il parle du solo quand il dit que “le scénario est complet.”. C’est très subjectif. Et c’est limite insultant quand il affirme que Rockstar Games apprécie le solo, alors que le contenu Online y est bloqué.

  2. Shawn Walker dit :

    Il change d’avis comme de chemise. Il disent une choses, puis retourne leur chemise et en disent une autre.

    J’ai pré commander RDR 2, mais qu’ils ne compte pas me voir sur leur serveur Online du jeu. Personnellement, j’en conclu que depuis que GTA Online est devenu immense, qu’ils non même plus le savoir, plus les compétences pour l’amélioré, alors qu’avec le progré d’aujourd’hui, il existe encore des milliards, voir même des trilliards de possibilité. Mais ils s’apperçoivent maintenant qu’il n’écrasent plus personnes “façon de parler”, mais que c’est le programmes GTA Online qui les écrasent eux même, et que au lieu de ciblé la complexité, il cible la facilité, d’ou le fait qu’il se tourne vers RD Online.

    Avant Rockstar Games mérité le nom de la firme étoilé, maintenant les questions commence à se posé, si c’est toujours le cas. Pour moi non. GTA5 est lui même pas complet sachant qu’il y a plus d’un ans, il à été retrouver un script d’une conversation qui à été supprimer, et pourtant ils en ont laissé des traces. Et des tas d’autres preuves de futur contenu qui aurais du être présent. Et s’est en voyant la faiblesse qui à surgit chez Rockstar, que cela à Fait que Leslie benzies est parti coupé l’herbe fraiche ailleurs. Plus Rockstar communique, plus sa commence à être claire, plus il s’enfonce.

    Et quand RD Online sera trop gros pour eux, qu’il ne seront plus quoi faire, ni comment, ils se tournerons encore sur GTA Online via le prochain opus de GTA. De plus, à chaque fois qu’un Online apparait sur un jeu Rockstar, il le font durée longtemps, comme 4 ans pour GTA Online. veulent donc t’il dire que GTA Online ne sera pas prévu avant minimum 2022 ? A compté de la sortie de RDR 2 et l’apparition de RD Online. Le prochain Opus sortira t’il sans les compétence et le savoir de Leslie Benzie même ? Des tas de questiopn de ce genre sortent, et pourtant ils préfere parler que de ce qui leur rapporte de l’argent, ils sont avide d’argent, assoifé de richesse, aveugler par la puissance de la célébrité. Rockstar devient comme Ubisoft actuellement, et il ne font rien pour modifier le tir.

    • Liberty93 dit :

      Et encore un pavé sans grand intérêt.
      Le nom de “firme étoilée” n’a rien de prestigieux. C’est juste parce que la caractéristique de leur logo c’est une étoile qui se démarque. Comme on appel Naughty Dogs “les dogs” …

      Ensuite, ils ne changent pas d’avis comme de chemise puisqu’ils ont annoncé qu’une seule fois le DLC solo. Donc non. Ils sont juste revenu sur leur décision.

      Et ensuite, on sait tous que tu feras comme tout le monde : Tu iras sur le online de RDR2.

  3. Liberty93 dit :

    Je reste persuadé que l’affaire de Leslie Benzies joue un rôle la dedans. Ces propos ne collent pas trop avec les procédés habituels de Rockstar. Bref, Grand Theft Auto V c’est terminé. On passe à la suite.

Laisser un commentaire

SUIVEZ-NOUS !

Logo Rockstar Mag Black

NE RATEZ RIEN DE L’ACTUALITÉ DES JEUX ET DES STUDIOS ROCKSTAR !
FACEOOK | TWITTER | YOUTUBE
Réseaux Sociaux Rockstar Mag

SOUTENEZ NOS PROJETS

banniere tipeee

LE CREW ROCKSTAR MAG’

social club

En raison du grand succès du crew de Rockstar Mag nous avons mis en place un second crew pour que tout le monde puisse trouver sa place ! Voici les liens !
Rockstar Mag - Crew 01
Rockstar Mag - Crew 02

VENEZ PARLER EN DIRECT !

banniere tipeee

ROCKSTAR MAG’ EN LIVE

banniere twitch bannier youtube gaming