Jouer à Grand Theft Auto V et aux Sims 3 ne rend pas violent !

Jouer à Grand Theft Auto V et aux Sims 3 ne rend pas violent !

Il y a un peu plus d'un mois, les États-Unis vivaient une nouvelle tragédie liée aux armes, avec une fusillade dans le lycée de Parkland en Floride. Bien entendu, plutôt que de cibler le véritable problème, à savoir la vente d'armes, dont de plus en plus d'Américains s'indignent et protestent, Donald Trump et une partie de la politique américaine préfère cibler les jeux vidéo. Ainsi, le 22 février, soit une semaine après cette tragédie, Robert Nardolillon, un représentant de l’état de Rhode Island, pointait une première fois le jeu vidéo du doigt, accusant les jeux violents d'être en partie responsables de ce genre de tragédie.

Le 9 mars dernier cette fois, on apprenait que Donald Trump avait pour intention de convoquer plusieurs éditeurs de jeux violents, dont Take Two Interactive (propriétaires de Rockstar Games), pour parler de ce fléau.
Dans la foulée, la Maison-Blanche a diffusé une vidéo, totalement dégradante, et sortie de son contexte, pour montrer à la population "qu'est-ce que le jeu vidéo" afin d'appuyer les propos de Donald Trump et montrer que le véritable problème, ne sont pas les armes, mais autre chose. Bien heureusement, le mouvement Games For Change remet les choses dans leurs contextes avec une vidéo qui, elle, vante les mérites du jeu vidéo.

Montage Vidéo diffusé par la Maison-Blanche

Date de Sortie : 3 Mars 2018

Monté Vidéo par Game For Change

Date de Sortie : 12 Mars 2018

 

Aujourd'hui, une enquête souhaite mettre tout le monde d'accord. La Clinique Universitaire d'Hamburg-Eppendorf en Allemagne, et l'institut Max Planck (et non Max Payne) viennent de sortir une nouvelle étude, entamée il y a plus de deux mois. Cette étude avait pour but de montrer que le jeu vidéo ne rendait pas violent, et que jouer à un jeu violent et à un jeu non violent ne changeait pas le comportement d'un sujet. Ainsi, GTA V et Les Sims 3 ont été pris pour exemple. 

Logo Grand Theft Auto V

C'est pas moins de 90 participants qui ont été choisis, tous en bonne santé, avec un âge compris entre 18 et 45 ans. Pour un âge moyen de 28 ans. Un groupe de patients a été confronté à des sessions de GTA V, jeu considéré comme violent, pendant huit semaines. Tandis qu'un deuxième groupe de patients fut lui confronté à des sessions du jeu Les Sims 3, jeu considéré comme non-violent, pendant huit semaines également. Les résultats ont été obtenus grâce à une grande batterie de tests. Vous pouvez trouver toutes les informations dans le rapport établi par l'étude.
Mais le résultat est sans appel :

"Les résultats de l'étude montrent que l'intervention d'un jeu étendue sur deux mois, n'a révélé aucun changement spécifique dans les niveaux d'agression, d'empathie, de compétences interpersonnelles, de comportements liés à l'impulsivité, la dépression, l'anxiété ou les fonctions de contrôle exécutif. Que ce soit comparé à un groupe de contrôle actif soumis à un jeu vidéo non-violent ou un groupe de contrôle passif. Les résultats actuels fournissent des preuves solides contre les effets négatifs fréquemment discutés de jouer à des jeux vidéo violents"

Une partie de la conclusion du Rapport

Bonne journée et bon weekend à tous sur Rockstar Mag.fr :)