Edito : Red Dead Online, un nouvel espoir ?

edito-red-dead-online-nouvel-espoir

Après des débuts pour le moins compliqués dans une phase de bêta, Red Dead Online est très récemment sorti de cette dernière, accompagné d’une mise à jour que nous pouvons qualifier de majeure. Alors, Red Dead Online : un nouvel espoir ? C’est ce que nous allons voir dans cet édito.

Avant de commencer, rappelons comme à l’accoutumée le but de chaque édito : réagir à un évènement avec un point de vue subjectif de la part de votre serviteur. De ce fait, les propos de cet édito n’engagent que moi, Nicolas, et personne d’autre au sein du Staff, avec un avis qui peut être bien différent, ou non, du votre. Cela dit, penchons-nous donc sur le cas de Red Dead Online !

logo-red-dead-online

 

I. Red Dead Online, une arrivée plutôt…cocasse

A la sortie de Red Dead Redemption II le 26 Octobre dernier, nous ne savions à ce moment-là que trois éléments sur Red Dead Online : son nom, une phase en bêta pour commencer et une période de lancement dans le mois de Novembre. Et si nous avions compris la volonté de Rockstar Games de se focaliser uniquement sur les aventures d’Arthur Morgan jusqu’à la sortie de RDR II, nous nous attendions par la suite à un schéma similaire à GTA Online : une vidéo de gameplay, des previews de la part de sites journalistiques et l’annonce d’une date de sortie précise. En somme, quelque chose en bon et due forme.

Il n’en fut rien ! Et c’est le 26 Novembre, soit un mois après la sortie du jeu, que nous apprenons de façon assez cocasse que Red Dead Online débarquera…le lendemain ! Encore plus cocasse est cette annonce qui ne fut pas annoncée en premier lieu par Rockstar Games, mais par…Variety, le site journalistique ayant coupé l’herbe sous le pied de la firme étoilée en dégainant l’information en plein milieu de journée !

Une information qui sera bien entendu officialisée comme prévu par Rockstar le soir du même jour et reprise par les différents sites comme convenu. Un arrière-goût sûrement amer pour les équipes de la firme étoilée vis-à-vis de l’annonce prématurée de Variety. Et une annonce plus que surprenante pour nous autres, joueurs : oui, l’univers multijoueur de la saga Red Dead débarque de but en blanc, alors que nous n’avons eu jusqu’ici aucun détail sur le contenu de ce dernier.

Screenshots Red Dead Online

 

II. Des débuts compliqués mais prometteurs…

Red Dead Online Bêta débarque donc le 27 Novembre, avec une disponibilité par vague, sur plusieurs jours, donnant l’honneur aux détenteurs de l’Edition Ultime, puis les possesseurs Day One et in fine l’ensemble des joueurs. Les débuts sont bien entendu compliqués, et le statut de bêta est aussi là pour nous le rappeler. Rockstar Games a bien conscience des débuts chaotiques de GTA Online, à qui il a fallu près de 3 semaines pour être plus ou moins stable, et l’arrivée par vague permet d’évaluer la charge des serveurs. Les déconnexions intempestives sont présentes et nombreuses, mais nul doutait que, comme chaque jeu multijoueur ayant comme ambition d’évoluer sur le long terme, priorité allait être donnée dans les tous premiers jours et premières semaines à de nombreux correctifs sur le plan technique puis d’un point de vue gameplay.

Screenshots Red Dead Online

Côté contenu au tout début, cela semble prometteur : un scénario permettant d’introduire notre personnage en ligne dans les contrées de l’Ouest, avec des cinématiques bien ficelées, je sentais là, lors de notre évasion puis notre présentation avec Mme LeClerk que Rockstar avait su faire un savant mélange entre une histoire scénarisée centrée sur notre personnage et cet univers multijoueur qui nous tendait les bras.

Des missions scénarisées en coop sont présentes, qui si elles ne sont pas de la même intensité et complexité que les braquages de GTA Online, sont construites d’une façon similaire. De plus, dans la même veine que là aussi GTA Online, nous retrouvons des missions en mode exploration, qui comme leur nom l’indique, permettent d’effectuer des activités en mode libre, sans temps de chargement donc, mais avec aussi des joueurs ennemis pouvant venir, ou non, vous mettre des bâtons dans les roues. En prime, ces missions en mode exploration ont droit à des cinématiques d’introduction mettant en scène des personnages de Red Dead Redemption II…mais aussi une tête connue des fans des aventures de John Marston, du côté du Ranch McFarlane. Quelques modes rivalités, des affrontements et des courses sont aussi présents pour le côté compétitif envers les autres joueurs.

une-terre-opportunites

 

III. …Puis une désillusion

Mais une fois les activités scénarisées effectuées et quelques courses/modes rivalités joués en boucle…nous avons un vrai sentiment d’avoir fait le tour des choses. Un sentiment d’autant plus inquiétant qu’il a surgit seulement quelques jours après la sortie de Red Dead Online Bêta, avec un niveau de mon personnage ne dépassant même pas le niveau 20.

Au contraire de GTA Online, qui fourmillait d’activités classiques, mais également de nombreuses missions de contact, mais où l’on pouvait très bien passer une après-midi toute entière à rester en mode libre et à faire un peu tout et n’importe quoi (et en taquinant quelques joueurs), on se retrouve dans Red Dead Online à…ne rien faire. S’en est suivi pour votre serviteur quelques jours où l’unique activité consistait à chasser du gibier pour le revendre et gagner quelques dollars. L’ennui se ressentait, puis le délaissement.

Alors que l’on pensait facilement que Rockstar Games allait corriger certains défauts récurrents de Red Dead Online, ajouter ou ajuster quelques fonctionnalités de bon sens comme l’intégration des crews, introduits dans Max Payne 3 et largement présents dans GTA Online, mettre en place un système de couleurs pour différencier les joueurs de chaque bande ou encore un mode « passif » pour éviter certains joueurs nocifs, soit des choses déjà présentes et bien présentes dans GTA Online. Mais il n’en fut rien.

Rockstar Games était bel et bien à l’œuvre, recevant les feedbacks des joueurs, effectuait des ajustements par-ci par-là, mais il manquait deux éléments cruciaux à mon sens : de la réactivité et de la communication.

Sans entrer dans le contenu du jeu, tout en restant aux fonctionnalités, de nombreuses choses comme celles citées ci-dessus sont des éléments connus car déjà intégrés dans GTA Online, qui sont pour la plupart des fonctions de bon sens, mais pourtant absentes. Alors que l’on s’attendait à les voir rapidement en place, de nombreux éléments ont tardé à venir (alors que d’autres ne sont toujours pas en place à l’heure actuelle).

 

IV. Une communication ratée ?

Côté communication, il manquait un élément important pour les joueurs : une feuille de route claire sur les travaux en cours et les premiers contenus à venir, avec des dates ou périodes sur le court terme. Au vu de ces deux manquements, malgré un statut de bêta, de nombreux joueurs se sont rapidement désintéressés de Red Dead Online.

Permettez-moi de faire un petit aparté pour faire un rapide comparatif avec un autre jeu multijoueur. Ceux qui me connaissent savent que je suis un fan inconditionnel de Sea of Thieves depuis le jour de sa sortie (et même avant). Depuis ses débuts et encore maintenant, les équipes de Rare en charge du jeu, avec le producteur exécutif en porte-voix, communiquent très régulièrement sur ce dernier. Je me souviens des premières semaines où le jeu avait droit à des mises à jour quasi quotidiennement pour corriger un maximum de choses avec les retours des joueurs. De l’autre côté, des vidéos sortaient où Rare expliquait sur tableau blanc les problématiques sur lesquels ils travaillaient, avec pour chaque problème explicitement inscrit les choses priorisées et une date de résolution précise dans les jours qui suivaient. Ainsi, les joueurs savaient sur quoi les équipes travaillaient chaque semaine, la parole était fréquemment prise. S’en est suivi, une fois la partie « technique » sur le premier mois finalisée, une feuille de route sur le contenu à venir.

Encore et toujours aujourd’hui, afin d’informer des correctifs, des travaux en cours et des détails sur les contenus à venir, Rare effectue chaque semaine une vidéo nommée « Developer Update » afin de communiquer avec sa communauté.

Des plans d’actions pour les correctifs à apporter, d’une explication aux joueurs des travaux en cours, des détails fournis et d’une feuille de route indiquée, avec une parole régulière et en direct, c’est à mon sens tout un ensemble de choses qui a cruellement manqué à Red Dead Online, qui n’est pas sorti de son cadre classique d’une communication par le biais de communiqués de presse.

Par ce biais ceci dit, la firme étoilée a bel et bien détaillé quelques fois ses futurs plans et objectifs, mais encore une fois à mon sens, elle n’est pas rentrée pleinement dans cet exercice auprès de sa communauté.

Screenshots Red Dead Online

 

V. Guerre d’arène, le fossoyeur ?

Alors que commençait, tardivement au goût de votre serviteur, les premières mises à jour correctives pour Red Dead Online, voici que débarque du côté de son ainé GTA Online une nouvelle mise à jour : Guerre d’arène ! Proposant un souhait de longue date des joueurs, cette dernière propose des activités au sein de la Maze Bank Arena avec des véhicules sortis tout droit de Mad Max, avec un garage pour vos véhicules d’arène, l’intégration d’un système de « carrière de cascadeur » et surtout plusieurs types d’activités en arène relativement explosives.

Même si les univers des deux jeux sont relativement différents, la plupart des joueurs de Red Dead Online jouent à GTA Online, sans compter les fans de la firme étoilée. Avec cette énième nouvelle mise à jour, cette dernière a involontairement mis de l’ombre sur Red Dead Online, les joueurs s’étant à nouveau focalisés sur le contenu de GTA Online, là où Red Dead Online n’avait à ce moment-là aucune nouveauté. La fin d’année 2018 a été de ce fait relativement ardue pour l’Ouest sauvage !

arena war dlc

“Guerre d’arène”, la dernière grande mise à jour de GTA Online, sortie en Décembre dernier.

VI. Des mises à jour de contenus, mais trop timides

Début 2019, le 10 Janvier précisément, Red Dead Online Bêta, car oui n’oublions pas malgré tout son statut de bêta qui a ce stade lui allait parfaitement, accueille sa première mise à jour de contenu, avec un nouveau mode rivalité, « Gun Rush »… qui est en réalité un mode battle royale à 32 joueurs ainsi que l’arrivée de défis quotidiens et quelques ajustements. Malheureusement, une mise à jour bien trop timide pour relancer une quelconque envie de retourner sur le jeu. Une petite feuille de route du contenu à venir est bien proposée, mais sans aucune date ou période de sortie.

La firme étoilée proposera ensuite, à l’instar de GTA Online, des semaines spéciales sur Red Dead Online, chaque Mardi. Celles de GTA Online sont de ce fait décalées au Jeudi. Mais malgré des dons de lingots d’or et de dollars, rien ne permet de se relancer pleinement dans le jeu. Et là où GTA Online peut se permettre désormais de sortir du contenu petit à petit, chaque semaine, dans le cadre d’une mise à jour, Red Dead Online ne peut pas se permettre de reproduire ce schéma vis-à-vis de sa jeunesse et de, justement, son manque de contenu. C’est pourtant ce qu’il sera fait, les semaines se suivent et de nouveaux modes rivalités apparaissent, du PvP alors que ce nous souhaitons avant tout est du contenu en coopération, missions scénarisées en tête !

Red Dead Online Mise à Jour Gun Rush

Gun Rush, le premier mode rivalité ajouté à Red Dead Online en début d’année

Car au contraire de GTA Online où beaucoup de joueurs aiment se taquiner les uns les autres à coup d’Hydra, Buzzard et canon orbital (pour les plus fortunés), Red Dead Redemption II nous a appris à vivre au sein d’une bande, d’une communauté. Et c’est ce que souhaite principalement retrouver, à mon sens, les joueurs sur Red Dead Online avec leurs amis. Et alors que nous espérions voir de nouvelles choses en ce sens arriver, la plupart des nouveautés ont été des modes rivalités (et le défi pêche !), et ce durant toute la première partie 2019. Malgré tout, on ressent l’envie de Rockstar Games de continuer à avancer, mais le sentiment du manque de réactivité est toujours présent.

 

VII. Une sortie de bêta inattendue et une mise à jour tant espérée

Alors que Red Dead Online commence à traîner son statut de bêta comme un boulet et que certains joueurs commencent à douter de son évolution à long terme, surtout comparé au mastodonte de GTA Online, le bilan de l’année fiscale de Take Two nous dévoile que Red Dead Online perdra son statut de bêta d’ici la fin du trimestre suivant, soit fin Juin au plus tard. Malgré les quelques mises à jour de 2019, difficile d’y croire tant que l’on sent que le compte n’y est pas encore.

Finalement, tout comme sa sortie atypique en Novembre dernier, Rockstar Games dévoile le lendemain une énorme mise à jour du jeu, perdant au passage son statut de bêta pour devenir officiellement Red Dead Online !

Avec un programme chargé : de nouvelles missions scénarisées en coopération, suivant la trame scénaristique de l’introduction du jeu, avec des missions différentes suivant l’honneur de votre personnage, de nouvelles missions en mode exploration, l’arrivée du poker, activité sans doute la plus demandée par les joueurs depuis les débuts de Red Dead Online, des évènements aléatoires permettant d’avoir enfin un univers dynamique, des défis de bande etc. Pour le véritable début de Red Dead Online, Rockstar Games semble enfin prêt à faire accélérer les choses !

Le poker, tant réclamé par les joueurs, est désormais en place sur Red Dead Online !

VIII. Un nouvel espoir !

Quitte à poser une question en titre de cet édito, autant y répondre. Pour ma part, oui, enfin, un nouvel espoir pour Red Dead Online ! Une renaissance même. Alors que je commençais véritablement à douter de la volonté de Rockstar à son propos, me voilà non seulement rassuré, mais également remonté à bloc !

« Joueuses, joueurs : je vous ai compris ! », cette phrase ne vient pas du Général de Gaulle cette fois-ci mais probablement des têtes pensantes de Red Dead Online. Les nouvelles missions scénarisées sont excellentes, les missions en exploration sont assez nombreuses à travers la carte pour effectuer des activités diverses en mode libre avec ses collègues, tout en veillant à ce que d’autres joueurs ne viennent pas s’en mêler (ou au contraire, aller se mêler des affaires des autres !), le must étant pour ma part les évènements aléatoires, rajoutant une dynamique, une vie au jeu, et de ce fait avoir les mêmes ressentis qu’en mode Histoire !

Je vais donner un exemple très concret. J’étais du côté de Saint-Denis quand une dame, devant le portail de sa maison, m’interpelle, marquée sur la carte par un point jaune. Elle m’explique que son cousin est parti au cimetière pour se recueillir et qu’il n’est pas revenu depuis un moment. J’accepte donc d’aller voir et vais au cimetière, où se trouve un gang. M’étant fait voir avant de me dire que j’aurais pu y aller calmement, je sors mon revolver LeMat (le meilleur des revolvers !) et s’ensuit un gunfight assez intense dans le cimetière. Je retrouve le cousin, le libère, le conduit en direction de mon cheval tout en faisant siffler mon revolver pour finalement le ramener chez lui et être récompensé. Tout cela s’est passé de façon impromptue, en mode libre, j’ai même croisé un autre joueur sur le trajet.

Le début de l’évènement aléatoire en question

Un autre exemple est le bruit de tirs qui a attiré ma curiosité. Il s’agissait d’un camp de voyageurs attaqué par des bandits. J’y vais donc et me joins à eux pour plomber du méchant et repousser les attaques, qui ont duré bien 5 minutes. A travers ces deux exemples, nous avons la démonstration d’un univers multijoueur dynamique, où de nombreux évènements peuvent arriver, où vous pouvez intervenir ou non.

Depuis, je me suis remis à jouer à Red Dead Online, car enfin j’y prends du plaisir ! Maintenant que ce dernier est dans une phase finale, on ressent véritablement le début des véritables aventures ! Mais quid de la suite ?

 

IX. Et une feuille de route en bon et due forme !

Le communiqué de presse qu’a sorti Rockstar Games au moment de l’annonce de cette fameuse mise à jour était plus que conséquent. Et en plus des nouveautés dictées plus haut, la firme a également enfin dévoilé ce qu’elle aurait dû faire depuis le début : une véritable feuille de route, en bon et due forme !

Oui, vous l’avez deviné, j’y tiens à cette feuille de route. Pour votre serviteur, cela permet d’entretenir une certaine relation entre les joueurs et les développeurs. Ici, nous avons une feuille de route sur les éléments à venir sur le court terme, avec un descriptif des nouveautés prévues pour chaque Mardi jusqu’au 11 Juin inclus (qui a d’ailleurs commencé ce Mardi avec l’arrivée de nouvelles missions d’exploration liées au couple Adler entre autres), mais également à moyen terme avec l’arrivée cet été du tant demandé roleplay, qui donnera la possibilité, pour commencer, aux joueurs d’incarner un chasseur de prime, un chasseur de trésor ou un trappeur.

Red Dead Online : les trois premiers rôles à jouer en été

Car oui, dans un univers où le joueur s’incarnait vraiment dans la peau d’Arthur Morgan en mode Histoire, il faut que Red Dead Online propose à chaque joueur de trouver sa voie pour incarner un personnage typique de l’Ouest. Le roleplay est quelque chose que l’on peut déjà voir dans une certaine mesure sur GTA Online avec l’univers des PDG, des bikers (où cela est plus prononcé) et à travers les business et missions scénarisées (de Lowriders avec Lamar ou les braquages) qui proposent des identités propres, et cela plait aux joueurs.

Dans Red Dead Online, créer sa propre identité, faire de son personnage quelqu’un d’atypique de l’Ouest sauvage sera dans un futur proche la pierre angulaire de cet univers multijoueur. Le roleplay, et je pense sur ce sujet que tout le staff et même beaucoup d’entre vous, sera l’élément central de Red Dead Online.

 

X. Conclusion

Malgré un début assez cocasse, des difficultés et un manque certain de réactivité au départ de la part de Rockstar Games, de quoi mettre en doute un avenir radieux, la firme étoilée a su nous rassurer et nous montrer via l’arrivée finale de Red Dead Online que ce n’était que le début d’une belle aventure multijoueur dans l’Ouest sauvage. Plus qu’un nouvel espoir, c’est une renaissance, un véritable point de départ pour les mois et années à venir. Désormais, à la firme étoilée de continuer à accélérer les choses pour faire de Red Dead Online un incontournable, et la feuille de route actuelle va dans le bon sens, j’en suis certain !

Cet édito est à présent terminé. Vous l’aurez compris, je suis désormais confiant, malgré tout, concernant l’avenir de Red Dead Online. Vous êtes peut-être du même avis, peut-être pas. Dans le second cas, je ne pourrais que vous suggérer de lui laisser très bientôt une seconde chance. Rockstar Games possède des défauts, comme toute société et toute personne en général, mais elle a su nous prouver qu’avec le temps, elle est capable de nous proposer de belles expériences aussi bien solos que multijoueur.

Passez un bon Dimanche sur Rockstar Mag’ !

Restez connectés 😉

Tags

A propos Nicolas

Rédacteur sur Rockstar Mag'. Fan des produits et services de Microsoft, de la saga The Legend of Zelda et bien sûr des jeux signés Rockstar Games.

Vous aimerez peut-être

0 thoughts on “Edito : Red Dead Online, un nouvel espoir ?”

Laisser un commentaire

SUIVEZ-NOUS !

Logo Rockstar Mag Black

NE RATEZ RIEN DE L’ACTUALITÉ DES JEUX ET DES STUDIOS ROCKSTAR !
FACEBOOK | TWITTER | YOUTUBE
Réseaux Sociaux Rockstar Mag

SOUTENEZ NOS PROJETS

banniere tipeee

LE CREW ROCKSTAR MAG’

social club

En raison du grand succès du crew de Rockstar Mag nous avons mis en place un second crew pour que tout le monde puisse trouver sa place ! Voici les liens !
Rockstar Mag - Crew 01
Rockstar Mag - Crew 02

VENEZ PARLER EN DIRECT !

banniere tipeee

ROCKSTAR MAG’ EN LIVE

banniere twitch bannier youtube gaming