Lazlow Jones évoque son passé chez Rockstar et ses projets chez Absurd Ventures

Lazlow, personnage-phare de l’univers Rockstar, se livre sur le passé de la firme étoilée, mais pas uniquement. Dans cette interview, il évoque également ses futurs projets, aux côtés de Dan Houser chez Absurd Ventures. 

L’un des anciens piliers de Rockstar Jeffrey Jones, plus connu sous l’alias de Lazlow, se confie sous la plume de Kirk McKeand. Au programme, les coulisses de son arrivée dans la société de développement de jeux vidéos, mais pas uniquement. Il évoque aussi ses futurs projets aux côtés d’une autre figure de Rockstar, Dan Houser.

En effet, Lazlow a participé pendant deux décennies au développement des nombreux jeux du studio, tant avec la casquette de scénariste, d’acteur mais aussi celle de producteur. Il travaille à la fois sur les jeux, mais pas seulement. Le fait qu’il soit physiquement présent dans quasiment tous les opus de GTA démontre son importance dans l’équipe et les projets.

Lazlow Jones, dans GTA V (à gauche) et lui-même (à droite).

Du monde de la radio aux jeux vidéos

Au départ, Lazlow évoluait dans le monde de la radio. C’est lorsqu’il a commencé à passer du temps avec un autre co-fondateur de la firme étoilée, Terry Donovan, qu’il est entré dans le monde des jeux vidéos. Ce dernier lui dresse alors le portait d’un jeu pour adulte, satire de la société et de la radio. Alors, l’histoire d’amour débute entre les équipes de Rockstar et Lazlow.

Invité dans les locaux de Terry, il est missionné pour produire un reportage radio sur Grand Theft Auto III. « C’est au cours de cet entretien que j’ai rencontré Dan » déclare-t-il. C’est ainsi qu’ils commencent à dessiner les contours de la satire prévue pour le projet. Le nouveau venu travaillait déjà depuis 6 ans pour la radio de New-York, et connaissait par essence tous les contours de ce monde. L’alchimie naît entre les deux hommes, et ils passent l’été à écrire et enregistrer ensemble. Alors, Lazlow transforme les habitants de New-York en interlocuteurs fictifs.

ban_nouvelles-stations-radio-GTA Online
Une partie des stations de radios présentes dans GTA V.

Deux personnalités similaires

Les deux hommes sont assez proches, ils partagent les mêmes idées pour leur futur projet :

« Nous savons que si nous faisons rire l’un et l’autre, c’est que ça marche. » L’une des choses que je préfère c’est que nous nous envoyons des scripts par mail. Il vient dans mon bureau et je lui dis « Mec, cette réplique que tu as écrite me fait marrer » et il me répond « non, c’est toi qui l’a écrite celle-là. On ne sait plus où on en est »

Ils se disputent parfois concernant des détails, mais « ce n’est jamais conflictuel » déclare Lazlow. Ces incidents – si on peut les nommer ainsi, permettent au studio de prendre du recul sur ce qu’il veut proposer. Ces débats sont constructifs et importants pour l’élaboration du scénario, des personnages, mais aussi pour les blagues et les idées générales. Il apprécie beaucoup la façon dont Dan aborde les histoires sans se soucier du regard des autres.

Dan Houser création jeu vidéo
Dan Houser.

Si l’on veut citer un exemple, prenons la présentation de Trevor, dans GTA V. Ce personnage, qui semble assez névrosé, écrase un protagoniste de GTA IV sans remords. Cette scène dresse directement les contours du protagoniste, sans prendre de pincettes. Lazlow déclare, « Houser prend un chemin auquel vous n’êtes pas habitués, et c’est inconfortable au départ ». On comprend alors que la satire que l’on retrouve dans la saga de Grand Theft Auto est née du détachement que peut avoir Houser. Et c’est ce qui l’a perturbé.

Malgré ce départ dit « inconfortable », les deux hommes voient les choses de la même manière. Cependant, ils ne viennent pas du même endroit. Dan Houser a étudié à l’université d’Oxford, tandis que Lazlow, selon ses termes est un « pèquenaud de l’Oklahoma ». La plus grosse coïncidence est que le père de ce dernier est un véritable personnage de GTA. Il travaillait dans une brigade anti stups, avec une véritable allure de mafieux, comme on en retrouve dans le jeu vidéo.

Lorsqu’il n’était pas sur le terrain, le père de Lazlow s’occupait du matériel technologique de la police, d’ordinateurs ou de téléphones. Le petit garçon – qui allait devenir un important collaborateur d’un studio de jeu vidéo, dont les scénarios tournent autour de la vie de son père – a grandi dans un poste de police. Cette anecdote sur son enfance fait sourire, sachant l’importance qu’il a eu dans le développement des jeux du studio.

Des projets en commun

Cette alchimie entre Dan et Lazlow surpasse même la firme étoilée. De toute évidence, leur collaboration depuis GTA III est un véritable succès, notamment GTA V. Malgré leur départ du studio en 2020, leurs projets ne se stoppent pas là. Dès 2020, ils imaginent – avec d’autres anciens collaborateurs de Rockstar – leur propre studio : Absurd Ventures. Il explique en quelques mots leurs projets :

Nous sommes capables de pivoter, de travailler rapidement et de changer les choses tout en créant de nouveaux mondes et univers à explorer

Absurd Ventures nouveau Rockstar Games
Dan Houser (tout à gauche), Adam Tedmen (à gauche), Michael Unsworth (à droite), et Lazlow Jones (tout à droite).

Ses paroles laissent penser qu’ils ne sont pas à cours d’idées (auxquelles nous sommes tous très attentifs), bien au contraireLes premiers fruits du nouveau studio, sont le roman illustré American Caper et le podcast A better paradise, qui se décline en douze épisodes, disponible depuis le 10 juin. Ces épisodes sont animés par des acteurs comme Andrew Lincoln (The Walking Dead), Shamier Anderson (John Wick : Chapter 4), Paterson Joseph (Wonka) et Rain Spencer (The Summer I Turned Pretty).

A better Paradise

C’est dans un univers proche que le podcast de science-fiction A better paradise prend ses racines. Mark Tyburn, psychologue, met au point un projet de jeu numérique très avancé, dont le développement ne se passe pas comme prévu. Alors que les résultats perturbent l’équipe, elle se disloque – dans divers circonstances – et malheureusement le projet est abandonné, jusqu’à ce qu’on le redécouvre…

Initialement, l’intelligence artificielle était censée modifier le jeu en open-world, en changeant systématiquement le gameplay et les PNJ en fonction de la personnalité du joueur.

American Caper

Le second projet American Caper, débutera sous la forme d’un roman graphique, sous la plume de Simon Bisley qui est un célèbre dessinateur de bande dessinées. Celui-ci sera centré sur deux familles américaines modernes, dans un monde d’affaires corrompues, de politiques et de crimes improbables. Ces deux projets promettent un avenir radieux pour Absurd Ventures.

Le fait qu’il s’agisse d’un studio créé par des talents de Rockstar garantie une certaine rigueur concernant les deux projets. Puisque si l’on se penche sur les coulisses de Red Dead Redemption ou de l’univers des Grand Theft Auto, on sait d’ores et déjà l’implication des équipes pour rendre le jeu le plus cohérent possible. Et pour cela, de très nombreuses (et rigoureuses) recherches sont faites (notamment dans les archives, dans les journaux…). Logiquement, on devrait retrouver cette rigueur dans les projets du studio.

American Caper
Image officielle du prochain projet d’Absurd Ventures, American Caper.

L’importance de l’intelligence artificielle

Quand il évoque Rockstar, Lazlow déclare que l’avenir high-tech obsède les équipes :

Nous étions obsédés par les médias – la radio, la télévision, les publicités. […] Je considère Rockstar comme une sorte d’agence de publicité démente. C’est en partie notre vision de l’avenir dans A Better Paradise, car la publicité commence déjà à être faite par des robots. Nous imaginons que cela ira jusqu’à ce que vous regardiez la télévision et qu’il s’agisse d’une publicité créée dynamiquement par l’IA, avec des liens émotionnels spécifiquement pour vous. C’est notre vision d’un avenir réalisable

C’est l’une des raisons pour lesquelles ils ont choisi de créer leur propre studio, et leur propre avenir par rapport à l’IA. Selon Lazlow, « les entreprises ont pris le train [pour l’IA] en marche. Elles savent toutes qu’il s’agit d’une impasse créative, régurgitant l’art et la culture créés par l’homme […] mais cela excite les actionnaires et la ligne sur le graphique augmente ». A partir de cela, les deux amis veulent raconter une nouvelle histoire sur l’IA.

Studio Chatterbox FM
Lazlow Jones.

En ce qui concerne A better paradise, initialement l’IA était censée modifier le jeu en monde ouvert pour celui qui y jouait, en changeant le gameplay, l’environnement et les PNJ en fonction de votre personnalité. Mais finalement, l’entité sort du jeu et se retrouve dans l’accès à internet de chaque objets, dans les maisons équipées de domotique, et l’électroménager.

Selon le journaliste, les extraits du podcast font ressortir le côté américain de Lazlow, et l’humour britannique de Dan. L’entité, elle, s’exprime avec un certain accent et sur des idées qu’elle a dérobé sur internet, en ajoutant des anecdotes assez personnelles. À l’instar des œuvres de Rockstar, le soucis du détail est un véritable leadership. Toute la chronologie du podcast est déjà établie pour qu’elle soit cohérente, si le studio a pour projet de développer un jeu vidéo.

L’importance des sons enregistrés pour le podcast

Nouveau studio veut également dire nouvelles techniques. Ici, pour réaliser le podcast, les équipes d’Absurd Ventures se confrontent à de nouveaux défis. Prenons le cas des sons enregistrés pour le podcast qui doivent être parfaits. En effet, nous connaissons déjà la rigueur des nombreux talents de Rockstar :

Réaliser ce drame audio, c’est comme diriger une capture de mouvement les yeux fermés. Nous avons eu des tonnes de réunions sur la pérénnité des personnages, le son des robots et celui des entités d’intelligence artificielle. C’était génial, car cela nous a permis d’enrichir nos autres projets dans cet univers

Autre difficulté, les acteurs doivent jouer leur propre personnage à des décennies d’intervalles, mais certains ont des homologues numériques. Ce podcast ne créé pas les mêmes défis qu’un jeu vidéo. Autre élément qui se rapproche de Rockstar, c’est les nombreux easter eggs qu’on retrouvera dans ce nouvel univers. Tout comme le personnage de Lazlow dans GTA, qui apparaît dans presque chaque opus et qui devient un peu plus profond à chaque apparition.

A Better Paradise
A better paradise

Ce nouveau studio entend faire changer les méthodes habituelles que l’on trouve dans le jeu vidéo. A better paradise entend donner un avant-goût de ce changement. Si d’habitude les DLC (extension du jeu de base) permettent d’explorer en profondeur les personnages, les équipes d’Absurd Ventures entendent créer un univers complet dès le début :

Nous avons prévu des tonnes de supports différents pour ces personnages et ces histoires

Alors, l’équipe à de grandes ambitions pour ses futures productions, qui mêlent la narration et l’interactif en développant ce qu’elle a appris chez Rockstar. L’objectif est de créer un véritable univers cohérent, remplis de personnages ancrés dans la réalité et authentiques. Le duo reste « très fier » du travail accomplit sur les jeux de la firme étoilée. Ces derniers concrétisent la volonté de Dan Houser à savoir de proposer une certaine richesse d’interaction avec les PNJ (personnages non jouables).

Pour ne rien manquer de l’actualité de Rockstar Games, rejoignez nous sur YouTubeX (Twitter)ThreadsInstagramFacebookBluesky et Discord.

Bonne journée à toutes et tous sur Rockstar Mag’.

[SOURCE]