Rockstar Games

C’est en 1998 que le deuxième éditeur de jeux vidéos mondial va créer la plus importante acquisition de l’histoire du jeu vidéo pour les fans de la firme étoilée. Cet éditeur, qui culmine désormais à 825,8 millions de dollars de chiffre d’affaire (Chiffre de 2012), c’est Take Two Interactive. Le studio se situe aux Etats-Unis, à New York.

 

Nous sommes donc en 1998, lorsque Take Two rachète le studio BMG Interactive. Ce petit studio avait seulement sorti des petits jeux pas très connus. Mais il avait aussi à son actif un certain Grand Theft Auto sorti un an plus tôt. Le but de cet achat par Take Two était de s’implanter aux Etats Unis. Une fois BMG Interactive acheté, Take Two décide de créer Rockstar Games dans le but de publier tous les jeux qu’il souhaitait, étant donné que la firme n’avait pas encore d’éditeurs aux Etats Unis. La société Rockstar Games est donc créée en Décembre 1998. L’entreprise est fondée par les frères Sam et Dam Houser, Terry Donovan (un ami d’enfance), Gary Foreman ainsi que Jamie King. Les cinq hommes ne vont pas tarder à étendre leur empire. Un an plus tard, Rockstar Games rachète un certain DMA Design, développeur ayant travaillé sur Grand Theft Auto avec BMG Interactive. Ce studio, situé à Édimbourg en Ecosse, est maintenant connu sous le nom de Rockstar North. Lors de la même année deux autres studios Rockstar vont faire leur arrivée. Rockstar Canada qui deviendra par la suite Rockstar Toronto et Tarantula Studios qui deviendra par la suite Rockstar Lincoln. La société des frères Houser prépare peu à peu sa domination.

La société va travailler sur pas moins de 14 jeux entre 1999 et octobre 2001. Parmi ces titres, sont présents les deux extensions de Grand Theft Auto : London 1969 et London 1961 ainsi que le second opus de la série, Grand Theft Auto 2. De nouvelles licences sont créées comme la série d’action Max Payne en août 2001 ou les séries de courses Midnight Club et Smuggler’s Run en novembre 2000. Rockstar Games est une entreprise qui développe de plus en plus de titres, et, le plus important… Des titres de grande qualité. Grand Theft Auto 2 a un peu remonté le niveau de la série, étant donné que le premier opus n’avait pas vraiment convaincu. Des notes calamiteuses avec un 2/10 accordé par le magasine officiel PlayStation. Le second opus fait un peu plus d’effet mais ne déchaîne pas non plus les foules. Tout comme le premier opus, il créa une vraie polémique. Et c’est principalement le but de Rockstar.

La première date clé de la société va être le 26 octobre 2001. La sortie d’un certain Grand Theft Auto III. Rockstar surprend tout le monde avec ce titre. C’est un véritable succès, le troisième volet de la série GTA se vend à plus de huit millions d’exemplaires. La ville de New York, renommée Liberty City, est immense et d’un réalisme bluffant. Le jeu adopte un tout nouveau moteur graphique qui permet d’avoir un jeu entièrement en 3D. C’est une véritable révolution. Le jeu dispose enfin d’un scénario. Même si c’est loin d’être le meilleur de la série, on a enfin un but et une trame. Difficile de penser qu’un jeu pouvait être meilleur que GTA III. Et pourtant, l’équipe de Rockstar va réussir cet exploit seulement un an après la sortie de GTA III.

Nous sommes en 2002. DMA Design est renommé Rockstar North. A peine renommé, le studio va devoir collaborer pour créer le premier spin-off de la série Grand Theft Auto. D’un côté New York, avec les frères Houser et de l’autre, Edimbourg avec Leslie Benzies, Obbe Vermeij, Aaron Garbut et Adam Fowler. En moins d’un an, les studios Rockstar Games et Rockstar North vont développer, annoncer et sortir Grand Theft Auto Vice City. Rockstar annonce le 21 mai 2002, soit quelques jours avant le fameux E3 de Los Angeles, un certain GTA Vice City. Il faudra attendre le mois d’août pour avoir les premières images du jeu. Le jeu débarquera finalement le 29 octobre aux Etats-Unis et le 8 novembre en Europe. Le succès est tel qu’il explose les chiffres de Grand Theft Auto III. Le jeu a tout pour lui. Ambiance années ’80 avec la bande son qui va avec. Des graphismes un poil améliorés face à GTA III, avec des couleurs flashy et un véritable scénario. Un Vice City inspiré d’un Miami plus vrai que nature. Le jeu sera même nommé aux Designer of the Year du Design Museum en 2002. Rockstar réussit un coup de maître et commence à devenir une référence.

La société des frères Houser commence à peser des millions. Le studio va donc se lancer dans une vague d’achats. Le premier sera Barking Dog Studios en 2002 qui deviendra par la suite Rockstar Vancouver. En 2003, Rockstar rachète les studios Neo Software qui seront renommés Rockstar Vienna et Angel Studios, qui lui, sera renommé Rockstar San Diego. Enfin, en 2004, c’est le studio Mobius Entertainment qui se fait racheter et qui deviendra par la suite Rockstar Leeds. Le but de ces acquisitions sera bien entendu de pouvoir créer de nouveaux projets et surtout de pouvoir développer plusieurs projets en même temps.
Entre 2002 et 2004 d’autres gros hits de Rockstar vont arriver. Le second opus de Max Payne, le second opus de Midnight Club, le premier Red Dead (dont Rockstar a repris le développement) ainsi que le second spin-off de la série Grand Theft Auto, le fameux San Andreas.

Pour San Andreas, Rockstar aura mis non pas un, mais deux ans pour sortir le jeu. Annoncé le 1er mars 2004, le jeu sortira le 26 octobre de la même année aux Etats-Unis et le 29 octobre en Europe. Là encore, le succès est meilleur que Vice City. Plongez dans l’ambiance guerre des gangs du début des années 1990. Ce qui séduit, cette fois, c’est le côté décalé du jeu et l’immense terrain de jeu proposé. La série Grand Theft Auto prend une ampleur démesurée. Le terme de GTA-Like est même utilisé pour définir les jeux à monde ouvert dans lesquels on incarne un truand. Qui aurait pu croire, en 1997, que le jeu qualifié de « foutage de gueule » par certains sites serait, quelques années plus tard, l’un des jeux les plus célèbres au monde ? Et le mieux pour Rockstar, c’est que les choses commençaient juste.

En 2005, le studio décide de créer deux nouvelles filières. Rockstar Japan, qui se charge de l’édition des jeux pour l’Asie comme la série Grand Theft Auto pour le Japon. Et Rockstar London. Un autre gros projet est aussi en train d’être monté. Le moteur graphique RAGE qui sortira en 2006. Ce moteur est conçu pour le développement de jeux sur next-gen. Ce qui laisse prétendre que la société prépare déjà l’avenir… Et c’est le cas puisque, la même année, Rockstar Games et Rockstar North annoncent l’arrivée en octobre 2007 de Grand Theft Auto IV sur PlayStation 3 et xBox 360. En 2006 également, Rockstar ferme le studio Rockstar Vienna.

Grand Theft Auto IV est véritablement le jeu le plus important de l’histoire du studio. C’est avec lui que Rockstar va définitivement s’inscrire au rang de meilleures sociétés de jeux vidéo. Les premières informations sur le jeu déclenchent de véritables pics d’audiences sur le net. Le premier trailer est prévu pour le 29 mars 2007. Le lendemain, c’est aux premières images que l’on a le droit. Le jeu s’annonce clairement comme le plus ambitieux de la série. Lors de l’annonce du report du jeu le 3 août 2008, l’action en bourse de Take Two chute. Le jeu est repoussé à février, puis avril 2008.

Entre temps, Rockstar ne perd pas de temps. Ils rachètent, en 2008, un nouveau studio : Mad Doc Software qui deviendra, par la suite, Rockstar New England. L’attente autour de GTA IV est de plus en plus grande. De nombreux joueurs espèrent voir le jeu arriver sur la toute nouvelle Nintendo Wii fraîchement sortie. Et lorsque Rockstar annonce que le jeu ne sortira pas sur cette console, ils s’attirent les foudres de pas mal de personne, ce qui pousse Dan Houser à réagir.

« J’emmerde tout ce battage autour du causal gaming. Je pense que les gens veulent toujours des jeux qui en mettent plein la vue. La Wii a une approche complètement différente, ce qui est fantastique. Mais nous allons, espérons-le, prouver qu’il y a aussi un véritable intérêt pour tous ceux qui aiment le divertissement sous une autre forme, pour ceux estimant que les jeux vidéo peuvent raconter des histoires concurrençant le cinéma »

Rockstar prépare l’arrivée du quatrième volet de la série. L’une des plus grandes qualités et techniques de Rockstar c’est l’aspect social ainsi que d’avoir fondé une véritable communauté. Leur site officiel est l’un des sites de jeux vidéo le plus fréquenté chaque jour. Présent sur Facebook, Twitter, YouTube ou encore Google+, ils sont suivis par des millions de fans. C’est l’une des sociétés de jeux vidéo qui comptabilise le plus de fansite en son honneur. C’est pourquoi, le 17 avril 2008, est officiellement lancé le Rockstar Social Club. Véritable communauté, les joueurs peuvent ainsi discuter entre eux des jeux, de la société et des événements sont même organisés permettant aux joueurs de jouer avec les membres de Rockstar Games. Une politique rare voir inédite qui plait.

La campagne publicitaire autour de GTA IV est, là encore, démesurée. Des affiches publicitaires géantes sont publiées dans les rues de New York. La moindre info ou image provoque de véritable ras de marée sur la toile. Finalement, le 29 avril 2008 arrive. Grand Theft Auto IV sort. Il se révèle être le meilleur jeu de la série et le plus gros succès de toute l’histoire de Rockstar. Il reçoit la note de 10/10 par IGN. Plus de 3.6 millions d’exemplaires vendus le jour de sa sortie. 6 millions en une semaine. GTA IV explose les records dans l’industrie du jeu vidéo. Le 13 mai 2008, Grand Theft Auto IV atteint le sommet du Livre Guinness des records en étant le jeu le plus vendu en 24 heures. Rockstar et Take Two Interactive réalisent leur meilleure année en chiffre d’affaire.
Encore une fois, Rockstar réussit son pari. Le jeu est un succès et les polémiques sont là. Les avis sont partagés. D’un côté, les différentes associations luttent contre le jeu voulant le censurer (le jeu sera même interdit dans différents pays). De l’autre, les journalistes qui le défendent, comme en France le journal « Libération » qui qualifie le jeu comme étant le « plus grand jeu du monde ». Toujours en France, le Grand Journal de Canal+ lui réservera la seconde partie de son émission le 28 avril 2008.

Suite aux polémiques de GTA IV, une autre affaire bien plus grave va venir frapper Rockstar et Take Two en 2009. La polémique du « Hot Coffee ». Ce mod, pour Grand Theft Auto San Andreas, permettait d’avoir des relations sexuelles avec les petites amies du personnage principal : Carl Johnson. Le joueur pouvait ainsi changer de positions, faire plusieurs préliminaires etc… L’affaire est, sans doute, la plus grande polémique de l’histoire de la série Grand Theft Auto et de Rockstar. Take Two est condamné à payer une amende de 20 millions de dollars. Là encore, Rockstar ne tardera pas à répondre, par l’intermédiaire de Dan Houser qui s’exprime à la presse :

« Si vous n’aimez pas ces jeux sous prétexte qu’ils ont un contenu qui, au cinéma ou à la télé, ne vous dérange pas, alors cela équivaut à déclarer que vous n’aimez pas ce média parce qu’il ne colle pas de George Clooney à l’écran ».

 

Après l’énorme succès de Grand Theft Auto IV, Rockstar est attendu de pied ferme pour la suite. Les deux extensions de Grand Theft Auto IV, à savoir The Lost And Damned et The Ballad of Gay Tony, prolongent le succès du jeu. Cependant, la nouvelle bombe va arriver en 2010.
Cela fait maintenant deux ans que Grand Theft Auto IV est sorti. Le jeu est toujours le plus gros succès de la société et aucune licence de Rockstar ne parvient à concurrencer la série Grand Theft Auto. Aucune, jusqu’au jour où Rockstar décide de faire la suite d’un opus qui, malgré son petit succès, n’avait pas franchement marqué les esprits : Red Dead. Annoncé en février 2009, le jeu suscite, au départ, beaucoup moins d’attentes que GTA IV. Mais, au fil des mois, avec l’arrivée en masse d’infos, d’images et de vidéos, le jeu va vite être attendu de pied ferme. Et lors de son lancement, il réussit même à atteindre des chiffres proches de ceux de GTA IV ! Une vraie surprise pour Rockstar qui ne s’attendait pas à un tel succès. Le jeu totalise à ce jour plus de 13 millions d’unités vendues. Et 20 millions pour GTA IV. Rockstar réussit avec Red Dead Redemption un énorme coup. Jusqu’à maintenant, la société était surtout connue pour les Grand Theft Auto mais avec Red Dead Redemption, Rockstar prouve qu’ils peuvent faire autre chose. Quelques mois plus tard, Rockstar va de nouveau confirmer avec le DLC Undead Nightmare de Red Dead Redemption. Ce dernier décrochera le prix du meilleur DLC de l’année aux VGA 2010. Red Dead sera couronné de 3 prix dont le meilleur jeu de l’année. Rockstar repart donc avec 4 prix en une seule soirée.

En 2006, un nouveau jeu avait été annoncé via une vidéo qui avait beaucoup fait parler d’elle. Depuis, très peu d’informations avaient été donné. Finalement, le jeu en question refait surface au mois d’octobre 2010 et sortira le 20 mai 2011. Ce jeu c’est L.A. Noire.
Utilisant le fameux « Motion Scan », le jeu est d’un réalisme époustouflant. L’expression sur le visage des personnages est tellement bien retranscrite que les joueurs peuvent deviner si les suspects mentent ou disent la vérité. Le jeu se déroule dans un Los Angeles des années 1940. Bien que la map soit un poil plus petite que celle de Red Dead Redemption, le jeu propose une ville vraiment identique à celle de Los Angeles dans les années 1940 avec ses bars et ses quartiers célèbres… Le fameux Hollywood Land juste avant qu’il devienne seulement Hollywood… Rockstar enfonce encore une fois le clou en montrant qu’ils peuvent, encore une fois, faire autre chose que du GTA-Like. Là encore, au niveau des DLC, Rockstar présente pour la première fois un système de pass permettant de nous faire économiser jusqu’à 50% sur l’ensemble des DLC. Un des premiers éditeurs à faire ce système qui sera repris par la suite. Les DLC de L.A. Noire proposent de nouvelles affaires d’environ 5-6h pour seulement 4.99€. De quoi rajouter environ 20h de jeu pour 30€.

Depuis Grand Theft Auto IV, en 2008, la société des frères Houser est définitivement ancrée parmi les meilleures entreprises de jeux vidéo au monde. Chacun de leurs nouveaux jeux surpasse le précédent. Le moteur RAGE est de plus en plus beau, les jeux de plus en plus complets et réalistes. Rockstar est une référence. Depuis 2008, on assiste à une montée en puissance de la société. Cependant, ils vont devoir prouver qu’ils sont capables d’assurer même en dehors des GTA-Like ou jeux « open world ». Et, ils vont démontrer ça en 2012 avec la sortie de Max Payne 3. Cela faisait 9 ans que la série Max Payne était au point mort. Et cela faisait quelques années que Rockstar n’avait pas sorti un jeu autre qu’un open world. Max Payne 3 est, en effet, un « jeu de couloir » avec des niveaux assez vastes, où l’on doit aller d’un point A à un point B. Pas de monde ouvert cette fois-ci. Et là encore, c’est une véritable réussite même si les ventes ne sont pas à la hauteur des espérances de Rockstar. Cependant, le jeu est sublime, l’histoire est très travaillée, un peu courte, le gameplay est très efficace avec le retour du fameux Bullet Time… Les fans de la série sont comblés. Les fans de Rockstar aussi et de nouvelles personnes découvrent le génie de ce studio qui prépare tout doucement, le coup du siècle…

25 octobre 2011. C’est sans prévenir, sans le moindre indice, sans aucune allusion quelques jours auparavant que Rockstar bloque l’accès à son site. La raison n’est pas une simple maintenance, et, la page affichée n’est pas non plus un message d’erreur mais bel et bien le logo de Grand Theft Auto V, avec la mention « Trailer 11.02.11 ». Toute la journée du 25 octobre le site sera inaccessible, histoire que toute la planète sache que GTA V est en route. Une semaine plus tard, le trailer est diffusé. Se sera le trailer le plus vu de Rockstar lors des premières 24h suivant la mise en ligne de la vidéo. Les fans reconnaissent San Andreas, mais très vite, la joie tombe. Rockstar annonce que seuls Los Santos et ses alentours seront présents et que de nouvelles informations viendront dans les semaines qui viennent. Pour calmer les fans, Rockstar annonce également que la map de GTA V sera la plus grande jamais faite par le studio. Malgré ça, les fans restent perplexes. D’autant plus que les informations promises n’arriveront pas avant un an. En effet, pendant 8 mois plus aucune info sur GTA V ne sortira. Début 2012, le premier artowk sort. Suivi des deux premières images du jeu en juillet 2012. Juste des images, pas d’infos. Il faudra finalement attendre le 8 novembre 2012 et la preview de Game Informer pour en savoir plus. Dès le 8 novembre, on assiste à une avalanche d’informations. Les trois héros, la map, le gameplay, le contenu… Le site de Game Informer enregistre des taux records d’audience, faisant même ralentir, voir bloquant le site pendant quelques secondes… La version digitale du magasine enregistre un taux record de téléchargements. Les 15 pages du magasine sont traduites en plusieurs langues par les internautes en moins de 24h. Jamais un jeu n’avait suscité autant de folie. Rockstar promet de dévoiler la jaquette du jeu en janvier 2013. Les joueurs attendent de pied ferme. Le 31 janvier, toujours rien… Les fans s’attendent donc à voir la pochette du jeu, pensant que Rockstar avait attendu le dernier moment. Cependant, c’est une mauvaise nouvelle qu’ils vont annoncer. Là encore, sans dire grand-chose, postant juste une image sur leur site et les réseaux sociaux avec le logo de GTA V et la mention « 09.17.13 ». Le jeu initialement prévu pour le 17 mai 2013 est donc repoussé au 17 septembre 2013. L’action en bourse de Take Two dégringole de 18% ! Les fans hurlent de colère. Pour calmer le jeu, Rockstar annonce par un communiqué que le but de ce report est d’améliorer considérablement le jeu et que l’attente en vaudra la peine. L’éditeur américain balaye aussi toute rumeur de portage sur PS4 et xBox One.

Pendant près de deux mois, Rockstar jouera sa stratégie du silence en faisant monter l’envie des joueurs. Le 30 mars 2013, des images arrivent sur la toile montrant un bâtiment sur la 7ème avenue de New York avec un bout de jaquette qui est en train de se révéler. La jaquette est très ressemblante à celles des Grand Theft Auto est en train d’être peinte sur un mur géant. Rockstar ne dira rien sur cet événement jusqu’au 2 avril 2013 où ils diffusent sur le site officiel et les réseaux sociaux la jaquette officielle du jeu. Quelques jours plus tard, la société annonce l’arrivée de trois trailers le 30 avril, ainsi qu’une nouvelle vague de preview le 2 mai. Là encore, la toile s’embrase. Au fil des années, ce n’est pas seulement leurs jeux qu’ils ont améliorés, mais aussi leurs systèmes de communication en jouant la stratégie du silence, pouvant rester de longs mois sans communiquer sur leurs jeux. C’est grâce à cela, que chaque annonce provoque de véritable ras de marée. Les previews ont permis encore une fois d’en savoir d’avantage sur le jeu et de prouver que les promesses faites par Rockstar ont de grandes chances d’être tenues. Notamment sur la grandeur de la map qui semble immense. Sur les possibilités du jeu et le nombre impressionnant d’innovations… Par la suite, trois trailers, pour présenter les personnages du jeu, arrivent mais surtout le 9 juillet 2013 une vidéo de gameplay qui va mettre tout le monde d’accord. GTA est de retour, plus puissant que jamais. La vidéo est sublime et les possibilités semblent infinies. Un mois plus tard, le 15 août, c’est une vidéo pour présenter GTA Online, le nouveau système de jeu en ligne de Rockstar. Là encore, le succès est immédiat, la vidéo est vue des millions de fois, faisant monter la pression en attendant la sortie de GTA V  le 17 septembre…

GTA V est un succès. Le titre remporte plusieurs récompenses aux différentes cérémonies. Il dépasse les 30 millions de copies vendues en trois mois ce qui en fait le jeu qui s’est le plus rapidement vendu sur une période aussi courte.

Le 12 mars 2014, Rockstar est récompensé aux BAFTA Games Awards pour l’ensemble de leurs œuvres. Sam Houser, Dan Houser, Aaron Garbut, ainsi que Leslie Benzies soit ainsi présent pour recevoir le BAFTA d’honneur de la part de Hideo Kojima (créateur de Metal Gear Solid).

Parti de peu, les frères Houser ont su mener leur société au plus haut niveau. La montée en puissance de l’entreprise est impressionnante, surtout depuis 2008 et la sortie du quatrième volet de la série Grand Theft Auto. Avec leur système de communication, ils ont réussi à faire de GTA V le jeu le plus attendu de tous les temps. Le jeu enregistre déjà des records de précommandes et promet déjà de battre tous les records à sa sortie. GTA V sera, sans aucun doute, une nouvelle étape dans l’histoire de la société… Et peut-être même sa plus grande étape avant l’arrivée des consoles next gen…